Freelance : comment éviter les impayés ?

-

Tout comme de nombreuses entreprises, le freelance n’échappe pas aux impayés. Et un trou dans la trésorerie peut vite poser problème ! C’est pourquoi, il est indispensable de faire la chasse aux clients qui ne payent pas ou alors, avec beaucoup de retard. Bien que le freelance possède généralement peu de charges, ce qui lui permet de rebondir si cela arrive, il n’a pas toujours la possibilité d’utiliser le recours en justice. Il s’agit d’une solution complexe et onéreuse pour un indépendant. Heureusement, il existe des moyens simples pour éviter les impayés. Voici quelques conseils.

Soyez toujours transparent avec vos clients

Pour éviter les impayés, il faut commencer par être explicite avec ses tarifs et ses prestations. Plus votre devis sera détaillé, moins vous vous confronterez au non-paiement de certaines de vos factures. En effet, il arrive que certains clients soient surpris à la réception d’une facture. Celle-ci est finalement plus élevée que ce à quoi ils s’attendaient, car votre nombre d’heures de travail s’est allongé ou qu’il a demandé des retouches non incluses dans la prestation. C’est une des raisons pour lesquelles certains clients ne payent pas ou très en retard. Certes, ils sont en tort. Mais vous devez également veiller à ce qu’ils disposent de tous les éléments, notamment tarifaires, avant de commencer vos missions. N’oubliez pas de rappeler votre façon de travailler, votre façon de facturer par email, par téléphone ou en face à face. Le message doit être clair. Communiquez avec vos clients, notamment à chaque changement dans les conditions qui ont été validées entre vous. Des échanges francs et transparents sur la facturation limitera fortement les risques d’impayés.

Rencontrez vos clients si possible

Même si la distance géographique n’empêche pas freelances et entreprises de collaborer, elle demeure parfois un frein à la construction d’une relation professionnelle solide et sereine.  Il est toujours plus facile de se faire payer lorsqu’on a établi une relation de confiance avec ses clients. Et pour cela, rien de mieux que de les rencontrer en vrai ! Le face à face donne non seulement un côté plus humain à la relation, mais permet de limiter les quiproquos et autres ambiguïtés. N’ayez pas peur de parler d’argent, d’exposer vos conditions tarifaires, votre façon de fonctionner, même au cours d’un rendez-vous physique. Les mauvais payeurs auront toujours moins scrupules s’ils ne vous connaissent pas en vrai.

Demandez des acomptes

Le paiement anticipé est une excellente façon de se prémunir des impayés. De nombreux freelances demandent ainsi de plus en plus régulièrement le paiement d’un acompte (20, 30 voire 50%) avant le démarrage d’une mission. En effet, cette astuce vous permet à la fois de stabiliser votre trésorerie, mais vous offre aussi l’opportunité de vérifier la santé financière et le sérieux de votre nouveau client. Généralement, lorsque celui-ci accepte de régler une somme à l’avance, c’est bon signe. Au contraire, si le client rechigne à payer votre acompte, conservez votre méfiance. Si possible, essayez de l’instaurer de façon systématique à votre système de facturation. Le paiement anticipé vous aidera à faire un tri parmi les mauvais payeurs.

Essayez de satisfaire votre client

Cela semble logique : moins un client sera satisfait de votre travail, plus vous aurez de chances pour qu’il devienne un mauvais payeur. Pour éviter les impayés, une fois la mission en freelance commencée, soyez aux petits soins. Faites correctement votre travail, surprenez-le, offrez-lui des attentions que d’autres ne lui offriraient pas. Votre objectif est de le satisfaire. Néanmoins, malgré toute votre bonne volonté, il arrive parfois qu’un client soit impossible à satisfaire. Mécontent, il refuse alors le paiement de votre facture et peut même nuire à votre réputation. Dans ce cas, il est absolument nécessaire de communiquer et de trouver des solutions ensemble. Bien souvent, les choses peuvent s’arranger.

Renseignez-vous sur vos prospects

Un prospect prend contact avec vous ? Il est essentiel que vous preniez le temps de vous renseigner sur lui avant une éventuelle collaboration. Internet fourmille d’informations sur les clients ! De fait, n’hésitez pas à observer le site Web du prospect, ses avis, ses réseaux sociaux et recherchez son entreprise sur société.com ou score3.fr. D’une part, vous saurez si la société existe vraiment et aurez quelques indices sur son sérieux et sa solvabilité. D’autre part, vous connaîtrez sa réputation ! Il faut toujours se méfier d’une entreprise qui a de mauvais avis, pas seulement lorsqu’on est client, mais également lorsqu’on se place côté prestataire ou fournisseur. Une entreprise qui a de mauvais avis peut être peu scrupuleuse ou en danger de liquidation… Bref, menez votre enquête !

N’oubliez pas de faire signer vos documents

Ne pas faire signer ses propositions commerciales ou devis avec la mention « bon pour accord » est une erreur de débutant ! Tout freelance un peu expérimenté sait qu’il faut obtenir un accord écrit avant de commencer à travailler. En effet, en cas d’impayés, ce document signé constitue une preuve afin de pouvoir entamer des poursuites à son égard. Mais ce n’est pas tout : c’est aussi dissuasif pour le client, car il sait que vous pourrez vous retourner contre lui s’il ne règle pas votre facture. Bien sûr, les pénalités encourues ainsi que vos conditions générales de vente doivent figurer sur vos devis et contrats.

Instaurez un plan de relance

Votre client tarde à vous régler vos dernières factures ? Il existe un tas de raisons pour lesquelles il ne vous a pas encore réglé. Cela ne veut pas dire qu’il ne vous paiera jamais et heureusement. Si les retards sont fréquents, les impayés demeurent beaucoup plus rares. Votre client a peut-être oublié de vous régler ou alors, n’a même pas reçu votre facture. Il a peut-être eu des soucis personnels ou professionnels. Il ne faut pas non plus l’accabler au moindre jour de retard de paiement. Au lieu de ça, instaurez simplement un plan de relance, en fonction des délais de paiement que vous avez précisés dans vos documents. Vous pouvez envoyer un email de relance à trois jours de retard et un autre à dix jours de retard, par exemple. Ne le harcelez pas, car cela pourrait détériorer votre relation. En revanche, soyez méthodique dans vos relances, avant de passer à l’étape supérieure, si toutefois il décidait de ne jamais vous régler.

Comme vous le voyez, il existe de nombreuses façons d’éviter les impayés quand on est freelance. Et vous, que faites-vous pour prévenir le non-paiement de vos factures ?

Guillaume Guersan
Passionné de nouvelles technologies et de Marketing Digital, j'ai créé ce blog dans le but de partager mes expériences et découvertes en matière de digital et acquisition de trafic ainsi que ma vie de freelance.

Partagez cet article

Derniers articles

Audit SEO, que faut-il analyser en priorité ?

Vous aimeriez mettre en place des actions afin d’améliorer la visibilité de votre site web ?  Commencez par réaliser un audit SEO ! En...

Réussir sa prospection avec un partage de contenu efficace

Vous avez une entreprise et vous cherchez des solutions efficaces pour développer votre activité et faire grandir votre communauté. Il est important...

Surveiller et faire indexer ses backlinks par Moz

Si vous vous intéressez au SEO et notamment au netlinking, vous devez connaître Moz. Cet outil permet notamment d'analyser le profil de...

Fiverr pour développer ses revenus freelance

La vie d'un freelance n'est pas linéaire, il y a des hauts et des bas. Un mois on cartonne son CA, le...

Freelance : comment éviter les impayés ?

Tout comme de nombreuses entreprises, le freelance n’échappe pas aux impayés. Et un trou dans la trésorerie peut vite poser problème ! C’est...

Publicité : faut-il choisir Google ou Facebook Ads ?

Quand on souhaite se lancer dans le webmarketing, la publicité via Google Ads ou Facebook Ads vient rapidement à l’esprit. D’ailleurs, elle représente...

La newsletter, idéale pour garder contact avec ses clients

La newsletter est l’un des meilleurs outils de communication pour garder contact avec ses clients. La preuve : selon Pew Research, 92% des...

Améliorer le taux de conversion de votre boutique en ligne

L'achat en ligne s'intègre de plus en plus aux habitudes de consommation de la population. Au premier trimestre 2019, près de 25...

Les thématiques

Fiverr pour développer ses revenus freelance

La vie d'un freelance n'est pas linéaire, il y a des hauts et des bas. Un mois on cartonne son CA, le...

Freelance : comment obtenir 
et fidéliser ses clients ?

Trouver des clients, c’est le nerf de la guerre pour un freelance ! En effet, ce sont eux qui vous font vivre et...

L’étrange incursion du portage salarial sur les plateformes de missions

Apparu en 1988, le Portage Salarial permet aux freelances de devenir indépendant avec le statut salarié. Cette activité s’associe très bien avec...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here