Salut à tous ! Aujourd’hui j’ai envie de parler de salariat et de télétravail. je parle de vrai télétravail, quasiment à 100% (pas un jour par mois). Est-ce possible ? J’ai constaté que beaucoup d’entreprises n’en veulent (malheureusement) pas ! J’ai donc interviewé Marie de 5euros.com qui justement exerce son activité en full remote.

Question 1 : Bonjour Marie, peux-tu brièvement te présenter et nous parler de tes missions chez 5euros.com ?

Bonjour Guillaume ! Diplômée en langues et communication, j’ai fait un stage et CDD en Community Management et Évènementiel à Lille, puis j’y suis restée. Après quelques mois à chercher, j’ai rejoint le projet 5euros, pour des missions diverses liées à la communication et la communauté de la plateforme. Au cours des années, mes missions ont évolué avec le site, mais cela reste toujours de la gestion interne (support, modération) et du contact avec la communauté (via le forum, des interviews, des salons ou meet-up). Et cela fait maintenant 5 ans et demi que je travaille donc pour 5euros, et ce en télétravail, depuis le premier jour !

Question 2 : Du coup, chez 5euros la culture du télétravail est très marquée. Comment vis-tu le télétravail ? Avantages et inconvénients ?

Effectivement, au tout début, l’ensemble de l’équipe 5euros était en télétravail. Depuis quelques années néanmoins, ceux qui habitent Paris vont à des bureaux, où différents employés sur divers projets sont présents. Yoann, le développeur de 5euros, et moi, sommes toujours en télétravail. Pour ma part, je dirais que l’isolement et le manque de contact humain sont très difficiles, c’est pour ça qu’on essaie aujourd’hui d’organiser plus régulièrement une ou deux journées où je viens à Paris, je n’ai qu’une heure de train, 45 minutes de métro (lillois et parisien cumulés), et ça me permet de voir mes collègues. J’essaie aussi depuis quelques mois de passer une journée par semaine dans un café working-friendly, et même si je n’échange pas directement avec les autres clients, je suis devenue doucement une habituée, ça crée un contact avec les gérants du café et ça fait du bien ! Puis ce sont des journées où je n’ai pas à me soucier de ce que je vais me préparer à manger, ni la vaisselle à faire… et entre nous ce n’est pas désagréable !

Les avantages, on les identifie facilement : pas de perte de temps dans les transports, le confort d’être chez soi, de se faire préparer son café quand on veut, et je suis à côté de l’école et la nounou de ma fille, donc je profite plus d’elle ! Mais ces avantages doivent être bien maîtrisés, car on peut aussi se laisser accabler par les tâches ménagères qu’on a “sous les yeux” en étant chez soi, ou au contraire, ne pas voir les soirées passées à continuer de travailler.

Je pense que pour vraiment profiter du télétravail, surtout sur la durée, il faut réussir à trouver son équilibre dans tout ça, qui est loin d’être évident !

Question 3 : Beaucoup d’entreprises ont du mal à passer au télétravail, petites ou grandes, en tout cas en France. Comment l’expliquerais-tu ?

Même si j’ai l’impression que ça se démocratise quand même au fur et à mesure des années, il y a des problèmes propres au télétravail. Je pense notamment à l’accès aux données : quand on travaille sur certains projets, avec des closes de confidentialité, ou différentes mesures de sécurité, pas évident d’avoir accès au serveur de chez soi ! Je pense donc que le télétravail ne s’adapte pas forcément à tous les postes, ni à toutes les structures. Pour les petites entreprises, je pense que c’est aussi une question d’habitude, on dit souvent de nous (les Français) que nous sommes vieille école, et je pense que la difficulté à mettre en place le télétravail en découle. Certaines grandes entreprises ont aussi une démarche qui n’est pas compatible, avec un fonctionnement axé sur le bien-être au travail : des salles de sieste, des espaces de détente, des animations pour leurs employés, etc. Je pense que la culture d’entreprise ne pourrait pas s’inscrire de manière aussi forte si la moitié des employés était en télétravail.

Question 4 : Personnellement je pense que c’est une question de confiance : les managers n’ont pas confiance quand ils n’ont pas leurs équipes sous les yeux. Comment expliquerais-tu que chez 5euros la confiance règne ?

Il y a en effet une question de confiance aussi, c’est évident. Sur 5euros, nous sommes une équipe jeune, et les fondateurs du projet, Guillaume et Maxime, ont démarré en télétravail, donc ça a joué je pense beaucoup sur leur façon de voir les choses. Puis on fonctionne avec des outils qui laissent des traces de notre présence : Slack, Trello, ClubHouse, HelpScout. C’est tellement ancré que quand je vais à Paris, je constate que les apartés à l’oral sont peu nombreuses (en dehors bien sûr des pauses “physiques” pour un café, fumer, déjeuner, etc.), on s’échange tout sur Slack. Je pense que cette question de confiance serait vite réglée si plus s’essayait à tester le télétravail. De plus en plus d’études montrent que les employés en remote, étant chez eux, vont faire sans s’en rendre compte plus d’heures, car on ne compte pas en se disant “j’arrive à telle heure, je dois finir pour être rentré à telle heure chez moi…”. Et si les managers ont envie de surveiller leurs équipes, la réciproque est vraie : en étant loin, on a envie de laisser des traces de ce qu’on a accompli !

Sur 5euros en tout cas, c’est évident qu’on ne remet pas en question le télétravail sur ce point de vue de confiance, et c’est au cœur même de la logique de la plateforme : tous les microservices sont dématérialisée et doivent être délivrés à distance. Si on ne croyait pas au télétravail, je pense qu’on aurait du mal à croire à notre projet et jusqu’ici, tout nous prouve qu’on a eu plus que raison d’y croire 🙂

1 COMMENTAIRE

  1. Ouais interessant comme article même si y date mainteannt lol

    Mais sa prouve quand 2020 les gens sont pas changer et veulent tous rester comme des moutons a bosser pour un patron lol

    Mais heureusement que la lois de la nature, le virus Covid19 force les gens à peter un cable chez eux et d’y reflechir a 10 fois comment travailler maintenant dans cette conditions :p

    Mais ya du changement maintenant même comme dit je sais plus son nom dans l’article que nous les français nous sommes de l’ancienne école ?! mdr

    Tkt nous somme de l’ancienne école mais plus intelligent que les autres pays qui va tout défoncer avec nos idée de business lol

    Ps : SInon l’admin ta pas oublié un truc a la question « Question 4 » lol

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here