Qu’est-ce que le Growth hacking ?

Le web marketing englobe de nombreuses stratégies et techniques qui permettent de développer rapidement son entreprise.  Beaucoup de startups ont utilisé certaines de ces techniques pour leur croissance, notamment la technique du Growth hacking.

Définition du Growth hacking

Le Growth hacking est une stratégie de webmarketing qui regroupe des techniques de « hacking » pour développer la croissance d’une entreprise.  Il s’agit d’une stratégie qui vise une forte croissance à travers des méthodes qui  se détournent du système normal.

Ce sont des pratiques, pas forcément légales, mais dans la limite de l’autorisé sur le web, qui peuvent servir rapidement à atteindre les objectifs. Les techniques appelées « hacks »  permettent de développer de façon exponentielle la croissance d’une entreprise, avec un minimum de ressources, voire gratuites, dans un temps record.

Le concept consiste à optimiser les objectifs d’une entreprise en identifiant les actions et les meilleures idées pour atteindre cet objectif.  Pour ce faire, la stratégie adoptée utilise des astuces, des scripts, des programmations ou encore des logiciels d’automatisation.

A quoi sert le growth hacking ?

Le growth hacking permet de développer rapidement la croissance d’une entreprise de nombreuses façons.  Plus concrètement, les techniques de hacking peuvent être utilisées pour faire croitre le chiffre d’affaires, les parts de marché, les marges, le nombre de consommateurs ou le nombre d’abonnés.  Elles peuvent être utilisées sur les réseaux sociaux, sur les campagnes de mailing, sur le site web et même sur les positionnements sur les moteurs de recherche, dans le cadre d’un référencement naturel.

Les différents types de growth hacking

Il existe trois types de Growth Hacking :

  • Le White hat Growth hacking: comme le white hat SEO, il regroupe les techniques admises et légales, avec  quelques pratiques d’automatisation.  Il y a par exemple les outils comme Hotjar qui testent ses concurrents.
  • Le Grey Hat Growth hacking: ceux-ci frôlent à peine les limites, sans les enfreindre. Il utilise des techniques d’automatisation et d’humanisation. C’est comme présenter un produit neuf sur un site de vente d’occasion, en mentionnant que c’est neuf. Il regroupe aussi les techniques de faux profils et faux comptes sur les réseaux sociaux, pour se positionner.
  • Le Black Hat Growth Hacker: Il utilise des techniques illégales (spamming, mass follow, etc.) qui contournent les règles. Ce sont des techniques qui sont utilisées pour tromper les gens. Ce sont par exemple les commentaires en masse sur les réseaux sociaux ou les captures d’écran des emails particuliers pour faire une campagne mailing.

Allez plus loin

Formations

Je propose des formations, pour débuter ou se perfectionner, sur le référencement naturel, la publicité en ligne, Google Analytics et la productivité.

Mes derniers articles

Comment optimiser le SEO de son site WordPress ?

Dans mon travail de webmarketer, j'aime 2 choses : le SEO et WordPress. Depuis quelques années je me spécialise vraiment en SEO...

Comment réussir son site quand on est freelance ?

Si vous me suivez vous savez que je suis un grand fan des plateformes freelances. J'y trouve de nombreuses missions et elles...

Livres blancs

Développez vos compétences en marketing digital en téléchargeant gratuitement mes guides. Conseils et bonnes pratiques pour le SEO, SEA et SMO.

Besoin d'un freelance en marketing digital ?

Passionné par le marketing digital et plus particulièrement par l'acquisition de trafic, j'accompagne mes clients dans leur stratégie web. Je peux vous aider pour le référencement naturel et/ou payant de votre site ainsi que pour la gestion de vos campagnes publicitaires.