Quel CMS utiliser pour lancer son site ecommerce ?

-

Au premier trimestre 2017, 36.6 millions de Français ont déclaré acheter sur internet, dont 9,3 millions achètent même sur mobile. En 2016, le chiffre d’affaires du e-commerce l’élevait à 72 milliards d’euros. Forcément, nombreux sont ceux qui souhaitent lancer leur propre boutique en ligne. Vous êtes peut-être dans ce cas là. Aujourd’hui, c’est assez simple de créer son site e-commerce grâce aux CMS (Content Management System). Mais alors lequel choisir ? Voyons ensemble les 3 principaux : PrestaShop, WordPress avec son plugin WooCommerce et Shopify.


Créer son site e-commerce avec PrestaShop

PrestaShop a été créé en 2005 par 5 étudiants de l’EPITECH. Il s’agit d’un CMS gratuit exclusivement destiné à la vente en ligne. PrestaShop peut gérer à la fois le catalogue de produits, les commandes, les promotions, et les livraisons. En 2016, PrestaShop représentait 33,9% des sites e-commerce Français ce qui n’est pas rien !

Principaux avantages de PrestaShop

  • Beaucoup de fonctionnalités natives : Comparé à d’autres CMS, PrestaShop embarque nativement toutes les fonctionnalités indispensables à un site e-commerce. La gestion des livraisons (plusieurs types), le paiement en ligne, etc.
  • Ergonomie du BackOffice : Le Backoffice est pensé pour le e-commerce, vous avez immédiatement toutes les statistiques de votre boutique.
  • Importante communauté Francophone : Il s’agit d’un CMS Français, donc il présente l’avantage d’avoir une communauté Française très active. Avec d’autres CMS, il faut souvent se rapprocher des communautés américaines ce qui peut être compliqué.
  • Peut gérer un important catalogue : Le système peut gérer un nombre incroyable de produits. Bien entendu, il faut le serveur web qui va avec.

Principaux inconvénients de PrestaShop

  • La plupart des Plugins sont payants : Si vous cherchez a ajouter des fonctionnalités avancées, il faudra rapidement sortir la CB.
  • Nativement inadapté au référencement naturel : Il faudra rapidement installer des modules pour optimiser le référencement naturel de la boutique.
  • La personnalisation des Templates est limitée : PrestaShop propose de nombreux Design, mais les personnaliser sera assez compliqué.
  • Fonctionnalité de Blogging limitée : Comparé à WordPress, PrestaShop présente une fonctionnalité blogging native très limitée, incompatible avec une bonne stratégie de contenu.

Bien entendu, faire appel à un professionnel pour la création de sites sous Prestashop peut s’avérer être une très bonne idée car la mise en place est parfois longue et compliquée pour arriver à un résultat optimal.

Créer son site e-commerce avec WordPress / WooCommerce

WordPress est le leader incontesté des CMS et de loin : en effet à l’échelle mondiale, plus de 60% des sites basés sur un CMS open-source sont sur WordPress ! A l’origine, WordPress est un CMS orienté Blogging. Toutefois, beaucoup de sites vitrine et ecommerce utilisent WordPress.

Principaux avantages de WordPress / WooCommerce

  • Simple et rapide à installer : Certains hébergeurs proposent même l’installation en 1 clic.
  • Ergonomie de l’administration : Idéal pour gérer ses produits, ses pages et ses articles de blog.
  • Importante communauté : Française et américaine, vous êtes certain de trouver les réponses à vos questions.
  • Beaucoup de Thèmes et Plugins : Qui dit CMS n°1 dit beaucoup de Plugins et Thèmes Premiums.
  • Naturellement optimisé pour le Référencement : WordPress est naturellement optimisé pour le SEO, et en installant le Plugin gratuit Yoast SEO vous êtes certain d’être rapidement référencé sur Google.

Principaux inconvénients de WordPress / WooCommerce

  • Régulièrement victime de piratage : Les sites sous WordPress sont régulièrement victimes de tentatives de Hacking, il faut donc bien sécuriser son site et faire des sauvegardes régulières.
  • Certains thèmes sont complexes : Il existe de très nombreux thèmes formidables sur WordPress, mais certains sont très techniques à installer et configurer. Certains sont mêmes de véritables usines à gaz.
  • Inadapté aux sites avec d’importantes fonctionnalités : Pour un site e-commerce très poussé ou avec un énorme catalogue, WordPress / WooCommerce est souvent très limité.

Bien sûr, pour lancer une petite boutique en ligne, WordPress avec son Plugin gratuit WooCommerce sont parfaits. Il existe qui plus est de très nombreux tutoriels sur YouTube et Google.

Créer son site e-commerce avec Shopify

Shopify permet aux personnes peu expérimentées la possibilité de créer et de mettre facilement en ligne un site e-commerce. Le but de Shopify est de permettre aux e-commerçant de n’avoir à se soucier que de leur boutique et d’aucun aspect technique.

A l’inverse de WordPress et PrestaShop, Shopify ne s’installe par sur un serveur. Le désavantage de Shopify est qu’il n’est pas gratuit, il s’agit d’un abonnement à payer chaque mois. L’offre basic de Shopify, qui suffira à la plupart des e-commerçants est à 29$ / mois + 2% sur chaque vente.

Cependant, avec Shopify aucun problème technique d’installation de plugin, template, etc. Cette solution est très appréciée des Dropshippers.

Conclusion

Si vous connaissez déjà une de ses solutions, bien entendu vous devriez privilégié celle-ci. Cependant, si vous souhaitez lancer un petit site e-commerce et que vous souhaitez baser votre stratégie Marketing sur le SEO, privilégiez WordPress avec sa solution WooCommerce.

Si vous souhaitez proposer de très nombreux produits (+ de 1000) et que vous avez besoin de fonctionnalités avancée, privilégiez PrestaShop.

Si vous souhaitez lancer rapidement votre site web et faire du Dropshipping, votre choix devrait se porter sur Shopify.


Et vous, quel CMS préférez-vous ? N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires.

Guillaume Guersan
Passionné de nouvelles technologies et de Marketing Digital, j'ai créé ce blog dans le but de partager mes expériences et découvertes en matière de digital et acquisition de trafic ainsi que ma vie de freelance.

Partagez cet article

Derniers articles

Audit SEO, que faut-il analyser en priorité ?

Vous aimeriez mettre en place des actions afin d’améliorer la visibilité de votre site web ?  Commencez par réaliser un audit SEO ! En...

Réussir sa prospection avec un partage de contenu efficace

Vous avez une entreprise et vous cherchez des solutions efficaces pour développer votre activité et faire grandir votre communauté. Il est important...

Surveiller et faire indexer ses backlinks par Moz

Si vous vous intéressez au SEO et notamment au netlinking, vous devez connaître Moz. Cet outil permet notamment d'analyser le profil de...

Fiverr pour développer ses revenus freelance

La vie d'un freelance n'est pas linéaire, il y a des hauts et des bas. Un mois on cartonne son CA, le...

Freelance : comment éviter les impayés ?

Tout comme de nombreuses entreprises, le freelance n’échappe pas aux impayés. Et un trou dans la trésorerie peut vite poser problème ! C’est...

Publicité : faut-il choisir Google ou Facebook Ads ?

Quand on souhaite se lancer dans le webmarketing, la publicité via Google Ads ou Facebook Ads vient rapidement à l’esprit. D’ailleurs, elle représente...

La newsletter, idéale pour garder contact avec ses clients

La newsletter est l’un des meilleurs outils de communication pour garder contact avec ses clients. La preuve : selon Pew Research, 92% des...

Améliorer le taux de conversion de votre boutique en ligne

L'achat en ligne s'intègre de plus en plus aux habitudes de consommation de la population. Au premier trimestre 2019, près de 25...

Les thématiques

Améliorer le taux de conversion de votre boutique en ligne

L'achat en ligne s'intègre de plus en plus aux habitudes de consommation de la population. Au premier trimestre 2019, près de 25...

Copywriting webmarketing, la recette gagnante

Le copywriting consiste à trouver les bons mots pour convaincre, ceux qui vous pousser le lecteur à l’action. Cette méthode webmarketing est partout, jusqu’au...

Comment générer un revenu passif grâce à l’affiliation ?

En voilà une très bonne question. C'est le rêve de beaucoup de personnes : générer un revenu passif, c'est à dire générer...

3 Commentaires

  1. Bonjour Guillaume 🙂

    Je découvre ton blog avec beaucoup d’intérêt. On se tutoie ?

    Je suis e-commerçant et j’ai testé de nombreuses solutions e-commerce, qu’il s’agisse de CMS ou de solutions en ligne. J’aimerais faire part de mon expérience car il faut aussi distinguer deux choses : Prestashop 1.6 et Prestashop 1.7 !

    En effet, la description que tu fais de Prestashop correspond plutôt à la version 1.6. Effectivement, jusqu’à maintenant, j’orientais mes projets vers PS pour du e-commerce. En deux ans néanmoins, le secteur a muté et la 1.6 n’offre pas autant de flexibilité que WP pour le front-end. WooCommerce utilise notamment les short codes et ça, c’est magique ! Pour un bon référencement, il n’est pas bête d’alimenter un blog mais sous 1.6, ce n’est jamais terrible.

    Quid de la 1.7 ? On n’est pas loin de la catastrophe industrielle. J’ai encore tenté il y a quelques jours pour un nouveau projet pour voir la progression : il n’y en a pas ! Il y a des bugs récurrents liés à la configuration du serveur (et au jeton CRSF de Symphony 2) et à la configuration d’une multi-boutique (alors que c’est L’OPTION qui pourrait faire opter pour PS plus que tout). Quelle horreur, sans compter tous ceux que l’on découvre à droite, à gauche…

    Des anciens de PS ont monté thirty bees, un fork de PS 1.6, mais ça reste rudimentaire pour les raisons sus-expliquées et que tu décris parfaitement.

    Du coup, j’ai remarqué que dans mon entourage, tout le monde passe à WP… Ou à Shopify.

    Personnellement, je migre tous mes sites de vente vers WP mais la solution Shopify est aussi très bonne et je tiens à en faire part. Tu parles notamment des coûts (abonnement et commission) mais pas des économies réalisées sur certains points cruciaux : location d’un serveur, achats de modules ou d’un thème, etc. Quand on fait le calcul sur une année ou deux, c’est vraiment kif-kif ! Sans compter que la commission est dégressive pour les boutiques importantes, avec des outils supplémentaires (un Analytics maison, notamment).

    Les modules ne s’achètent pas, ils se louent et c’est souvent plus facile pour lancer un e-commerce quand on n’a pas le sou…

    Je ferai bientôt une vidéo YT sur ce sujet, si tu le souhaites je pourrai l’ajouter dans les commentaires de cet article ?

    À bientôt 🙂

    • Salut Julien ! Je te remercie pour ton retour d’expérience très complet ! Je suis aujourd’hui plutôt d’accord avec toi, j’aime beaucoup WooCommerce pour sa flexibilité et la puissance de WordPress. Je serais ravi de voir ta vidéo YouTube, tiens moi informé !

  2. Bonjour Guillaume, Bel article qui pose bien le décor. La situation a quand même bien évolué en 2020, et Prestashop a du soucis à se faire compte tenu de l’offensive marketing de Shopify sur le marché français depuis 1 an. Tu pourrais aussi parler de Wizisho qui est un peu le Shopify français.
    J’ai écrit un article qui présente le panorama actuel des CMS e-commerce, qui complète bien ton propos.
    https://www.skeelbox.com/panorama-cms-e-commerce/

    et un autre sur l’offensive de Shopify en France qui commence a faire très mal aux autres solutions e-commerces en Saas françaises
    https://www.skeelbox.com/shopify-solutions-e-commerce-saas/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here