S’expatrier au Portugal en tant que freelance : mon retour d’expĂ©rience

-

Sommaire

Bonjour Ă  toutes et Ă  tous, j’espĂšre que vous allez bien ! Si vous me suivez un peu, vous ne le saviez peut ĂȘtre pas mais dĂ©but 2022 je me suis expatriĂ©, avec ma femme, au Portugal đŸ‡”đŸ‡č ! Nous sommes rentrĂ©s cette annĂ©e. Je vous le dis tout de suite : j’ai adorĂ© cette expĂ©rience, le Portugal est un pays merveilleux (que je remercie encore de nous avoir si bien accueilli) et vivre une expĂ©rience d’expatriation est quelque chose d’assez incroyable.

MalgrĂ© tout, nous nous sommes rendu compte que ce qui comptait plus que tout pour nous Ă©tait d’ĂȘtre prĂšs de nos proches. Nous sommes donc rentrĂ©s.

Peut-ĂȘtre que vous aussi, en tant que freelance, vous envisagez de vous expatrier Ă  l’Ă©tranger ? Pour vous aider, je vous partage mon retour d’expĂ©rience, mon avis et quelques conseils. Je ne prĂ©tends pas tout savoir et avoir raison sur tout mais j’espĂšre que ce (trĂšs) long article vous aidera !

⚠ Attention ⚠ : cet article est un peu long, du coup, j’ai mis ici et lĂ  quelques photos souvenirs du Portugal afin de rendre sa lecture plus agrĂ©able ❀

Pourquoi s’expatrier au Portugal quand on est freelance đŸ‡”đŸ‡č ?

Quand on est freelance et qu’on a la chance de travailler 100% du temps Ă  distance avec ses clients, on voit s’offrir l’opportunitĂ© de vivre ailleurs qu’en France. Il y a une mode en ce moment consistant Ă  critiquer la France et dire que vivre ailleurs c’est mieux : pauvretĂ©, insĂ©curitĂ©, taxes, inflation … Tant de problĂšmes qui n’existeraient pas ailleurs ? Bien entendu, c’est faux. Partout dans le monde nous sommes nombreux Ă  envier nos voisins. C’est un sentiment naturel et au final beaucoup d’expatriĂ©s finissent par revenir chez eux.

Beaucoup de freelances sont dans cette situation : cette libertĂ© nous pousse Ă  pas mal voyager et Ă  passer peu de temps en France. Du coup, pourquoi ne pas carrĂ©ment s’installer Ă  l’Ă©tranger ? Changer de “camp de base” ? C’est tout Ă  fait possible de changer de rĂ©sidence tout en voyageant et en continuant d’aller en France Ă  NoĂ«l par exemple.

Pourquoi s'expatrier au Portugal quand on est freelance ?

On quitte la France, alors ?

J’avais envie de profiter de cette opportunitĂ© mais je n’avais pas trouvĂ© de pays qui rĂ©unissait plusieurs critĂšres importants pour moi :

  • SĂ©curitĂ© (pas envie de s’enfermer chez soi tous les soirs)
  • Imposition moindre qu’en France
  • QualitĂ© de vie (soleil, nourriture, prix, ambiance)
  • Proche de la France (pour rentrer facilement voir les amis et la famille)
  • Pays OK au niveau administratif : donc l’euro + pas ĂȘtre un paradis fiscal

Cela Ă©limine pas mal de pays. Par exemple j’ai adorĂ© l’Afrique du Sud, mais au niveau sĂ©curitĂ©, toute l’annĂ©e, ça peut ĂȘtre pesant. DubaĂŻ prĂ©sente une imposition trĂšs favorable mais en s’expatriant lĂ -bas je craignais d’ĂȘtre dans le viseur des impĂŽts, de plus, c’est loin et cher. Des pays comme Malte ou Andorre ne sont pas inintĂ©ressants mais cela reste de petits pays oĂč l’on semble vite tourner en rond (je n’y suis jamais allĂ©, c’est mon sentiment personnel).

Bem vindo a portugal

Puis, dans un groupe de discussion quelqu’un m’a parlĂ© du Portugal ! Et lĂ , tout est allĂ© trĂšs vite. Le Portugal, on y pense pas trop, c’est proche, on connaĂźt Ă©normĂ©ment de franco portugais en France suite Ă  la vague d’immigration dans les annĂ©es 1960/1970 mais on en parle souvent Ă  la TV pour parler des retraitĂ©s français qui vont vivre lĂ -bas, peu pour les freelances.

Au final, le Portugal réunit selon moi tous les critÚres :

  • SĂ©curitĂ© : un des pays europĂ©ens les + safe, vous pouvez ĂȘtre une femme et vous promener Ă  4h du matin dans Lisbonne (la capitale), il ne vous arrivera rien, chose impensable en France (mĂȘme si le risque 0 n’existe pas)
  • Imposition : une imposition moindre MAIS existante, ce qui me semble juste. C’est aussi une sĂ©curitĂ© car si vous ne payez pas d’impĂŽt Ă  l’Ă©tranger est-ce qu’un accord de non double imposition vous protĂ©gera ? Puisque si vous payez 0% d’impĂŽt Ă  DubaĂŻ et que l’Ă©tat français vous taxe alors vous ne serez pas doublement imposĂ© au final 😉 !
  • QualitĂ© de vie : du soleil presque toute l’annĂ©e, de trĂšs bons restaurants, des prix moindre au restaurant et en faisant vos courses, une ambiance beaucoup plus cool qu’en France.
  • Proche de la France : en 2h environ d’avion vous ĂȘtes Ă  Paris. Nous avons aussi fait la route en voiture et ça se fait trĂšs bien.
  • Administratif : c’est l’union europĂ©enne, donc trĂšs pratique pour un français de s’installer lĂ -bas et beaucoup + OK vis-Ă -vis de l’administration française (Ă  mon avis).

Voici toutes les raisons qui nous ont convaincus. Nous sommes donc partis nous installer au Portugal dĂ©but 2022 et sommes rentrĂ©s en France fin 2023. Dans cet article je vais vous expliquer tout ce que j’ai appris sur l’expatriation au Portugal afin de vous aider dans ce projet et vous donner mon retour d’expĂ©rience. Vous comprendrez aussi pourquoi nous sommes rentrĂ©s et mes conseils pour rĂ©ussir votre expatriation.

Statut, impĂŽts et charges sociales du freelance au Portugal

Quand on est freelance, la question du statut se pose forcément. Si vous cherchez à vous installer au Portugal et devenir résident fiscal là-bas vous devrez avoir une structure pour continuer votre activité.

La micro-entreprise, le soleil en plus

Le Portugal, comme la France et comme la plupart des pays europĂ©ens propose un statut de microentrepreneur (ou autoentrepreneur). Il s’agit donc d’un statut simple au niveau administratif.

Vous pourriez le crĂ©er tout seul mais si comme moi vous ne souhaitez pas vous prendre la tĂȘte, vous pouvez confier la crĂ©ation et la gestion de toute la partie administrative de votre activitĂ© Ă  un cabinet comptable. Personnellement on m’a recommandĂ© Weston Bridge et j’en ai Ă©tĂ© trĂšs satisfait (j’en reparlerai plus loin).

Le statut de “self-employed” au Portugal est presque le mĂȘme qu’en France mais est plus intĂ©ressant sur 2 points :

  • Le plafond est de 200000€ (vs 77700€ en France en 2023)
  • Il donne droit Ă  l’assurance chĂŽmage, donc si votre activitĂ© s’arrĂȘte (sans que ce soit voulu) vous aurez droit au chĂŽmage.

Rien que ça, dĂ©jĂ , c’est assez pour motiver pas mal de freelances Ă  venir au Portugal. Ensuite c’est la mĂȘme chose qu’en France : vous facturez vos clients et chaque mois vous dĂ©clarez votre CA.

AprĂšs il y a 2 choses Ă  prendre en compte au niveau “argent” : les charges sociales (qui donnent des droits) et les impĂŽts (qui ne donnent pas de droit). Cela fonctionne ainsi un peu partout dans le monde.

Statut, impĂŽts et charges sociales du freelance au Portugal

Les charges sociales du freelance au Portugal

On va dĂ©jĂ  parler des charges / cotisations sociales. Payer des cotisations sociales vous donnera des droits au Portugal : chĂŽmage, maladie, retraite. Je vais ĂȘtre trĂšs franc avec vous : je n’ai pas trop regardĂ© ce que je gagnais comme droits car mĂȘme si je ne savais pas quand j’allais rentrer en France, je me doutais que je n’y resterai pas toute ma vie. Ce qui comptait pour moi c’Ă©tait surtout de payer le moins possible pour garder un maximum d’argent et la gĂ©rer moi-mĂȘme (placements, Ă©pargnes, investissements).

Du coup, je vous donne le chiffre, en micro-entreprise au Portugal vous payez 21,4% de charges sociales sur 70% de votre CA, vs 21,2% en France depuis 2023 (mais sur 100% du CA en France). Donc si on devait comparer les chiffres, au Portugal 14,98% de charges sur 100% de votre CA vs 21,2% en France. C’est dĂ©jĂ  mieux.

Mais mieux encore : au Portugal, vous pouvez modifier votre base de calcul de + ou – 25%. En clair, si vous gagnez 1000€ ce mois-ci, vous pouvez payer vos charges sur 1000€ (normal) ou sur 1250€ ou sur 750€. Si vous cotisez plus, vous gagnez plus de droits, si vous cotisez moins, vous en gagnez moins (pour ça qu’il y a une limite aussi). Cela peut permettre Ă  chacun d’ajuster sa contribution en fonction des alĂ©as de la vie.

Du coup, si vous dĂ©cidez de baisser de 25%, vous paierez vos charges sociales, donc 21,4% sur 75% de 70% de votre CA. En clair, voici une mĂ©thode de calcul avec un CA de 5000€ :

  • ((CA x 0,7)x0,75) x 0,214 = votre contribution

Donc dans mon exemple :

  • ((5000*0,7)*0,75)*0,214 = 561,75€

Dans cet exemple, cela donne un taux rĂ©el de charges sociales de 11,24% sur votre CA en micro-entrepreneur au Portugal, et ce, jusqu’Ă  un CA de 200.000€.

Encore mieux (pour certain(e)s) : vous ne payez pas de contribution les 12 premiers mois d’activitĂ©, ce n’est pas vraiment un cadeau, car vous ne gagnerez donc pas de droits, mais si vous prĂ©fĂ©rez gĂ©rer vous-mĂȘme votre sĂ©curitĂ©, c’est un bonus (12 mois, pas un an, 12 mois).

Enfin, dernier truc qui est pas mal si vous faites un beau chiffre d’affaires, il y a un plafond.

Vous ne cotisez que jusqu’Ă  un revenu de 5765,16€ (en 2023, ce chiffre est rĂ©Ă©valuĂ© tous les ans).

Donc, faisons une rapide simulation Ă©tant donnĂ© que le plafond de CA est de 200000€, vous pourriez gagner jusqu’Ă  16666€ / mois au Portugal (bravo si vous les faites au passage).

  • 16666 – 5765,16 = 10900,84€

Il y a donc 10900,84€ qui Ă©chappent aux charges sociales (mais qui ne donnent donc pas de droit).

Si vous ĂȘtes un freelance qui fait 16666€ de CA / mois au Portugal et que l’on reprend la formule en tenant compte de ce plafond :

  • 5765,16*0,214 = 1233,74€

Cela fait un taux réel de charges sociales sur votre CA au Portugal de 7,4%.

Bien entendu c’est purement thĂ©orique puisqu’il faudrait faire pile le plafond mais cela vous donne une idĂ©e et je sais que pas mal d’expatriĂ©s au Portugal le font.

âžĄïž On trouve ces informations un peu partout sur internet et c’est ce que m’avait expliquĂ© mon cabinet comptable et je n’ai effectivement pas cotisĂ© pendant les 12 premiers moi et ensuite tous les trimestres ils ont dĂ©clarĂ© mon CA et ces formules ont bien Ă©tĂ© respectĂ©es.

Les charges sociales du freelance au Portugal

L’impĂŽt sur le revenu au Portugal

Nous avons parlé des cotisations sociales et je pense que tout est clair pour vous. Le Portugal vous accueille chez lui et comme tous les pays vous devrez payer un impÎt sur votre revenu pour participer aux infrastructures etc.

Au Portugal, comme chez nous un impĂŽt progressif sur le revenu. NĂ©anmoins, il faut savoir que cet impĂŽt est bien moins favorable que chez nous : vous commencez Ă  payer dĂšs le 1er euro de revenu Ă  hauteur de 14,5% jusqu’Ă  7479€, puis 21% jusqu’Ă  11284€, puis 26,5% jusqu’Ă  15992€, etc. Comparez Ă  la France et vous verrez que la France est finalement un vĂ©ritable paradis fiscal 🙂

Sans vous embĂȘter encore avec des formules, mon freelance qui Ă©tait tout content de payer peu de charges sociales se retrouve Ă  payer un impĂŽt vraiment Ă©levĂ© qui en plus ne lui donne aucun droit.

Je vais conseille de lire cet article de newco.pro sur l’impĂŽt au Portugal.

Ils nous ont fait des petits calculs et Ă  partir de 20000€ de revenus imposables, votre taux d’imposition arrive Ă  21,6%, et plus vous augmentez ce revenu, plus le taux est Ă©levĂ© et au-dessus 75000€ globalement vous allez “perdre” la moitiĂ© de ce qu’il vous reste.

Le Portugal a bien eu conscience de ça et pour attirer des capitaux Ă©trangers (qui ne seraient jamais venus sans ça) ils ont crĂ©Ă© le statut de NHR ou “RĂ©sidents Non Habituels” en français. Ce statut est rĂ©servĂ© aux retraitĂ©s par exemple mais aussi aux freelances qui font une activitĂ© Ă  forte valeur ajoutĂ©e (voici une liste). Tout ce qui touche au digital fonctionne. Bref : graphiste, dĂ©veloppeur, CM, vous ĂȘtes Ă©ligibles sans problĂšme.

Le systĂšme est simple : vous payez 20% d’impĂŽt sur le revenu dĂšs le 1er euro. Donc si vous reprenez les chiffres prĂ©cĂ©dents, ce statut devient intĂ©ressant Ă  partir du moment oĂč vous gagnez plus de 20000€ par an !

Avec ce statut, en complĂ©ment de votre statut “self-employed” (freelance), vous allez payer 20% d’impĂŽt sur 75% de votre CA freelance. Donc, globalement, 15% d’impĂŽt sur votre CA. C’est finalement correct, sans ĂȘtre Ă  0% comme Ă  DubaĂŻ, on sera tous d’accord pour dire que “c’est pas mal”.

Mais en + de ça, la premiĂšre annĂ©e vous avez 50% de rĂ©duction sur ce montant et la 2nde annĂ©e vous aurez 25% de rĂ©duction, Ă  partir de la 3Ăšme annĂ©e et jusqu’Ă  la 10Ăšme vous serez Ă  20% sur 75% de votre revenu.

⚠ Mon retour d’expĂ©rience ⚠ : ceci est thĂ©orique, j’ai bien constatĂ© 50% de rĂ©duction la 1Ăšre annĂ©e sur mon impĂŽt global, mais par contre, je n’ai pas Ă©tĂ© taxĂ© sur 75% de mon CA, mais bien sĂ»r presque 100%. J’ai demandĂ© des explications Ă  mon comptable et en fait vous devrez justifier de 15% de charges (factures de services, etc).

Si vous ne justifiez pas d’au moins 15% de charges, vous perdrez l’abattement de 25% Je ne le savais pas et je n’ai donc dĂ©duit aucune charge. Les cotisations sociales ça marche (donc ça va vite) mais puisque la premiĂšre annĂ©e vous n’en avez pas … Dommage pour moi, tant mieux pour vous qui savez Ă  prĂ©sent 😉

âžĄïž Au final, j’ai payĂ© environ 10% d’impĂŽt sur le revenu la premiĂšre annĂ©e au Portugal.

Vous ne pourrez garder le statut que durant 10 ans, ensuite vous serez imposĂ©s comme n’importe quel rĂ©sident portugais.

Conclusion sur l’aspect financier

J’espĂšre que tout est clair pour vous ! Cette partie Ă©tait un peu longue mais sur les chiffres, quand on est freelance on ne peut pas trop plaisanter et on doit avoir de la visibilitĂ©. Je trouve qu’au final, c’est plus clair au Portugal qu’en France (oĂč on ne sait jamais vraiment ce qu’on paie).

Dans tous les cas, pour ces aspects, faites-vous conseiller par un cabinet comptable, je vous recommande Weston Bridge, ce sera payant mais vraiment pas cher comparé à la France.

🧐 Mon avis : franchement, sur l’aspect financier, le Portugal est vraiment gĂ©nial selon moi ! Vous payez clairement moins qu’en France mais vous participez quand mĂȘme Ă  l’Ă©conomie du pays. En France il est possible d’optimiser sa situation mais vous ne rĂ©cupĂ©rez jamais vraiment l’argent sur votre compte courant (ou pas tout de suite en tout cas). Au Portugal, c’est clair, c’est simple et c’est efficace.

Conclusion sur l'aspect financier

Santé au Portugal : sécurité sociale, mutuelle

Quand on cherche Ă  s’expatrier et qu’on est jeune, on ne pense pas trop Ă  ça mais c’est pourtant quelque chose d’important : la santĂ©. On ne sait jamais ce qui peut arriver ! Cette partie va ĂȘtre courte mais je vais tenter de vous rassurer sur l’aspect santĂ© du Portugal et comment je l’ai gĂ©rĂ©.

Le systÚme de santé portugais

PremiĂšrement, au Portugal vous avez comme partout un systĂšme de santĂ© publique et un systĂšme de santĂ© privĂ©, en France on tend de plus en plus vers ça aussi d’ailleurs.

Si vous allez dans le public, vous serez bien soignĂ©s et vous ne paierez rien grĂące Ă  la sĂ©curitĂ© sociale (comme en France globalement). Si vous allez dans le privĂ© vous aurez besoin d’une mutuelle. Pour les mĂ©dicaments, on trouve la mĂȘme chose qu’en France et je pense que le systĂšme est Ă  peu prĂšs le mĂȘme.

Donc globalement au Portugal vous retrouverez un trĂšs bon systĂšme de santĂ© aussi bien que la France pour les problĂšmes du quotidien, aprĂšs, sur des cas plus graves, j’aurais tendance Ă  penser qu’en France on serait mieux mais cela reste un sentiment, je n’en sais rien.

Comment se faire soigner en France ?

C’est la question que beaucoup de futurs expatriĂ©s se posent ! Peut-on retourner voir son mĂ©decin en France ou accoucher en France par exemple ?

Normalement, puisque c’est l’union europĂ©enne, le Portugal devrait pouvoir vous fournir une carte Vitale europĂ©enne et vous devriez globalement ĂȘtre aussi bien couvert qu’au Portugal en France. NĂ©anmoins je n’ai pas testĂ© ça.

Personnellement j’ai pris une assurance santĂ© internationale (une mutuelle) pour me faire rembourser mes frais de santĂ© au Portugal, en France et un peu partout dans le monde.

Je suis passĂ© par un courtier : santexpat.fr et j’ai pris une offre chez l’assureur April. En fait c’est une assurance santĂ© privĂ©e qui vous couvre dĂšs le premier euro, lĂ  oĂč une mutuelle “classique” complĂšte un remboursement de la sĂ©curitĂ© sociale, ma mutuelle remplaçait la sĂ©curitĂ© sociale. Comme pour n’importe quelle mutuelle, mieux vous souhaitez ĂȘtre remboursĂ©, plus vous payez cher. C’est encore plus cher du fait que ça peut vous protĂ©ger dans des pays trĂšs chers genre les USA par exemple).

Santé au Portugal : sécurité sociale, mutuelle

La CFE

Vous avez donc cette solution, mais vous pouvez aussi prendre ce qu’on appelle la CFE : c’est un organisme français mais privĂ©, vous cotisez chaque mois un montant fixe en fonction de votre Ăąge et ils calquent EXACTEMENT la sĂ©curitĂ© sociale française, en clair, ils remplacent la sĂ©curitĂ© sociale française. Vous devrez prendre une mutuelle pour complĂ©ter (comme en France au final).

Avec un combo CFE + mutuelle vous serez trĂšs bien remboursĂ©s en France, au Portugal, et partout dans le monde. Par contre, ça peut vous coĂ»ter cher. Par exemple la CFE si vous avez plus de 30 ans c’est 77€ / mois en 2023 (39€ si vous avez moins de 30 ans). Ajoutez Ă  ça la mutuelle et ça monte Ă  environ 150€ (tout dĂ©pend ce que vous prenez comme options).

Ce qui est bien avec la CFE c’est que quand vous reviendrez en France, si vous n’avez pas d’activitĂ© la sĂ©curitĂ© sociale ne remboursera rien pendant 3 mois (dĂ©lai de carence) et c’est la CFE qui prendra tout en charge. De plus, ils fournissent une carte Vitale, donc en France ce sera transparent chez le mĂ©decin ou Ă  la pharmacie.

Personnellement je n’ai pas pris la CFE, uniquement une mutuelle et elle me coĂ»tait 120€ / mois (pas de lunettes de rembourser en +).

C’est cher, mais si vous regardez bien le montant des cotisations sociales, vous ĂȘtes trĂšs largement gagnant.

Les formalités administratives pour s'expatrier en tant que freelance au Portugal

Se loger au Portugal : un luxe ?

Le logement est bien plus important qu’on ne le croit. Ici, chaque situation sera diffĂ©rente : si vous ĂȘtes seul, Ă  2 ou avec des enfants. Votre revenu rentre aussi en ligne de compte. Vos goĂ»ts entrent en ligne de compte : ville ou campagne ? Mer ou montagne ? Également important : allez-vous passer la majeure partie de l’annĂ©e dans votre logement du Portugal ou allez-vous faire le tour du monde en digital nomad ?

Toutes ces questions sont importantes et cela déterminera votre position face au marché immobilier portugais.

Je vous explique juste ma situation : nous sommes 2, sans enfant, nous avions un bon revenu, nous voulions vivre en ville et passer davantage de temps dans d’autres pays.

Se loger Ă  Lisbonne

Nous sommes donc arrivĂ©s Ă  Lisbonne, une des plus belles villes d’Europe, trĂšs ensoleillĂ©e, ultra cool, avec l’intention de trouver un appartement correct (2 piĂšces, une chambre), pour pas trop cher car nous n’y serions pas lĂ  tout le temps.

Et … Quelle dĂ©sillusion ! Avant de partir en 2022 nous avions regardĂ© des articles et vidĂ©os datant de 2-3 ans environ. J’aime autant vous dire que le marchĂ© immobilier portugais Ă  trĂšs vite bouger car au final BEAUCOUP de monde souhaite venir y vivre pour son climat, sa qualitĂ© de vie et sa fiscalitĂ©. Du coup, les prix n’Ă©taient plus du tout les mĂȘmes.

Nous pensions trouver un appartement meublĂ© correct, dans un quartier agrĂ©able avec un budget de 800€/1000€ environ (un SMIC portugais Ă©tait d’environ 700€ en 2022).

Pour 750€ nous avons trouvĂ© un studio de 17m2 … Donc un peu déçus ! ire encore on l’a lĂąchĂ© 8 mois aprĂšs et l’agence l’a mis Ă  louer Ă  1250€ … On a finalement dĂ©mĂ©nagĂ© assez rapidement Ă  la campagne pour louer un grand appartement Ă  la campagne pour 350€ / mois. Cela fait mal de mettre des milliers d’euros certains moins dans un logement alors qu’on doit payer un Airbnb en AmĂ©rique du Sud … On a sĂ»rement fait les radins mais bon 🙂

Studio Lisbonne 750 EUR

Si vous savez lĂącher quelques billets vous vous en sortirez mieux que nous et je vous assure par expĂ©rience qu’il vaut mieux mettre le prix dans un logement dans lequel vous vous sentirez bien.

Pour trouver un bien immobilier (Ă  louer ou Ă  acheter) il n’y a qu’un seul site vraiment de rĂ©fĂ©rence oĂč il y a tous les biens c’est : https://www.idealista.pt/

Le site est carrément mieux fait que notre célÚbre Le Bon Coin. On peut créer une zone en dessinant sur la carte. Si vous cherchez à vivre à Lisbonne, voici ma carte :

Logement lisbonne meilleurs quartiers

Lisbonne est une ville BEAUCOUP trop chĂšre Ă  mon sens. Je la trouve vraiment cool, mĂȘme + que Paris sur beaucoup d’aspects mais on arrive Ă  des prix complĂštement dĂ©lirants par rapport au niveau de vie du pays.

À part Lisbonne, oĂč vivre ?

Porto est une alternative intĂ©ressante mais n’est pas beaucoup moins cher et dans le Nord, donc avec beaucoup plus de pluie.

Je vous conseille d’envisager d’autres coins :

  • L’Algarve : beaucoup de retraitĂ©s mais c’est une cĂŽte de DINGUE, vraiment MAGNIFIQUE et ça se rajeunit d’annĂ©es en annĂ©es. Lagos est une trĂšs belle ville et est moins chĂšre que Lisbonne mais pour la qualitĂ© de l’endroit je dirais encore correct.
  • Coimbra : la 4Ăšme ville du pays je crois, dans le centre, assez sympa.
  • Aveiro : une ville cĂŽtiĂšre au centre du pays qui m’a semblĂ© trĂšs sympa aussi pour vivre et moins chĂšre
  • Sintra : c’est Ă  l’ouest de Lisbonne (pas trĂšs loin), une ville assez grande, avec la mer et des palais, vous ne vous ennuierez pas, par contre c’est assez cher.
  • Tomar : une petite ville que j’ai adorĂ©e, assez vivante mais vraiment bien pour celles et ceux qui aiment la “belle” campagne.
  • Autres villes dont j’ai entendu parler : SetĂșbal, Ericeira, Braga (mais dans le Nord, donc + de pluie).

Comment louer ?

C’est dĂ©jĂ  difficile de louer en France quand on est freelance alors Ă  l’Ă©tranger … Au final, ce n’est pas si compliquĂ©, dans les villes comme Lisbonne seuls les Ă©trangers peuvent payer les loyers, donc les propriĂ©taires ne sont pas fermĂ©s Ă  l’idĂ©e de louer Ă  un Ă©tranger.

Vous devrez fournir quelques preuves comme quoi vous avez un revenu et devrez gĂ©nĂ©ralement verser quelque chose comme 6 mois de loyer en avance, pour les meilleurs bien ce sera jusqu’Ă  12 mois. Vu le prix des loyers, il faut donc partir avec quelques Ă©conomies.

Et acheter ?

Quand on a vu les prix des locations on a pensĂ© Ă  acheter. SI vous achetez avant de venir au Portugal, ça peut le faire, car vous pourrez faire un crĂ©dit en France, avec les conditions françaises. Mais une fois arrivĂ© au Portugal, ce n’est plus du tout la mĂȘme chose. Au Portugal, les crĂ©dits immobiliers sont sur des taux VARIABLES (oui ça existe encore). C’Ă©tait avant la montĂ©e des taux, on avait lĂąchĂ© l’affaire et heureusement vu la situation actuelle.

Si vous revendez votre bien en France, vous pourrez acheter plus grand au Portugal (ou mieux situĂ©) et n’aurez donc peut-ĂȘtre pas besoin de faire un crĂ©dit, du coup, dans ce cas-lĂ , je dirais que c’est une bonne idĂ©e. Mais si vous devez faire un crĂ©dit renseignez-vous bien avant de partir.

🧐 Mon avis : je vous conseille de venir dĂ©jĂ  1 mois au Portugal en voiture ou d’y louer une voiture et de faire un peu le tour du pays. Si vous voulez beaucoup de soleil n’allez pas au nord de Lisbonne et faites le tour de tout ce qui se trouve en dessous, il y a des endroits trĂšs cool et encore pas trop chers. Si vous souhaitez rester qu’Ă  Lisbonne, vous pourrez, mais prĂ©parez juste le chĂ©quier.

Les formalitĂ©s administratives pour s’expatrier en tant que freelance au Portugal

Vous ĂȘtes convaincu qu’une meilleure qualitĂ© de vie vous attend au Portugal ? Que ce sera financiĂšrement intĂ©ressant et que la santĂ© ne sera pas un problĂšme ? Vous vous demandez maintenant comment ça passe un peu plus concrĂštement au niveau administratif. Je vais essayer d’ĂȘtre le plus clair possible, mais personnellement j’ai tout sous traitĂ© au niveau du Portugal, ça ne m’a pas coĂ»tĂ© trĂšs cher. Voici les Ă©tapes :

  1. Obtenir un NIF : c’est le numĂ©ro fiscal portugais, c’est thĂ©oriquement simple mais j’ai demandĂ© Ă  WestonBridge de le faire, pas besoin d’ĂȘtre au Portugal pour le demander. Ce numĂ©ro ne change rien, mais il est nĂ©cessaire pour toutes les autres formalitĂ©s.
  2. CRUE (Certificate for EU Citizen) : lĂ , vous devez trouver un logement au Portugal et aller Ă  la mairie demander ce document qui atteste votre rĂ©sidence. Certaines villes sont plus agrĂ©ables que d’autres, par exemple Lisbonne vous donnez n’importe quelle adresse (genre un Airbnb) c’est OK pour eux, certaines demandent un vrai bail de location. Vous devrez vous mĂȘme aller Ă  la mairie rĂ©cupĂ©rer le document, mais aprĂšs c’est Westonbridge qui a gĂ©rĂ© pour nous.
  3. Changement de rĂ©sidence fiscale : il faudra dĂ©clarer aux impĂŽts portugais que vous ĂȘtes maintenant rĂ©sident chez eux. Pour ça c’est Westonbridge qui s’en est occupĂ©.
  4. Inscription au NHR : une petite formalitĂ© Ă  faire pour bĂ©nĂ©ficier de ce rĂ©gime fiscal avantageux, idem c’est Westonbridge qui s’en est occupĂ©.
  5. DĂ©claration de votre micro-entreprise : idem c’est Westonbridge qui s’en est occupĂ©, vous pourrez alors commencer Ă  facturer et aurez un n° de TVA intracommunautaire.
  6. Inscription Ă  la sĂ©curitĂ© sociale : encore une fois c’est Westonbridge qui s’en est occupĂ©.

Donc tout ça, c’est pour le Portugal, ça peut prendre quelques semaines mais ça a Ă©tĂ© assez rapide je trouve, en 1 mois c’Ă©tait globalement bouclĂ© et j’ai pu commencer Ă  facturer mes clients.

Autres petites choses Ă  faire :

  • Pour les impĂŽts français : Westonbridge s’occupe de rien, vous devrez changer votre adresse de correspondance sur votre portail des impĂŽts ET vous dĂ©clarerez votre changement de rĂ©sidence fiscale sur votre prochaine dĂ©claration de revenu (appelez-les si vous avez des questions).
  • Ouvrez un compte bancaire portugais : on entend ici et lĂ  que c’est pas indispensable, mais en fait, vous allez ĂȘtre embĂȘtĂ© pour pas mal de trucs, donc ouvrez un compte bancaire dans une agence. Il y a des grosses banques, mĂȘmes des gratuites de souvenir. Vous aurez accĂšs au rĂ©seau bancaire portugais et ce sera beaucoup plus simple.
  • Prenez une carte SIM portugaise : MEO ou NOS sont les 2 plus gros opĂ©rateurs portugais, vous aurez besoin d’un numĂ©ro de tĂ©lĂ©phone portugais sur pas mal de sites donc autant prendre un forfait rapidement en arrivant.
  • SĂ©curitĂ© sociale française : vous devrez vous dĂ©saffilier et renvoyer votre carte Vitale.

Un des meilleurs sites pour s’expatrier au Portugal et qui m’a Ă©normĂ©ment aidĂ© c’est le site : https://www.lisbob.net/fr/

Mon avis : comment réussir son expatriation au Portugal ?

Je pense vous avoir partagĂ© Ă  peu prĂšs tout ce que je savais sur l’expatriation au Portugal. La question maintenant que vous vous posez peut-ĂȘtre est : le recommandes-tu ? Pourquoi es-tu rentrĂ© en France ?

Ce que j’ai pensĂ© de mon expatriation au Portugal

J’ai vraiment eu un gros coup de cƓur pour le Portugal, c’est, pour moi, un des meilleurs pays du monde. Pour un freelance français, c’est le paradis : on gagne en qualitĂ© de vie, en fiscalitĂ©, les gens sont sympas, il fait beau, bref, ça n’a presque que des avantages !

Cela dit, s’expatrier n’est pas si simple surtout quand on ne voyage pas seul : ĂȘtre Ă©loignĂ© de la famille et des amis peut ĂȘtre pesant au bout de quelques mois. Nous sommes restĂ©s presque 2 ans avant de dĂ©cider de rentrer pour ĂȘtre une bonne partie de l’annĂ©e prĂšs de nos proches. Ce fut malgrĂ© tout une SUPERBE expĂ©rience et je n’exclus pas de retourner y vivre dans un futur un peu plus lointain 🙂 !

Mon avis : comment réussir son expatriation au Portugal ?

Comment réussir votre expatriation ?

Voici quelques conseils que j’aurais Ă  donner sur ce que nous avons potentiellement mal fait, je les donne de maniĂšre un peu pĂȘle-mĂȘle :

  • Ne partez pas trop tĂŽt, mĂȘme si on veut vite profiter des avantages du Portugal, allez d’abord y faire un tour 1 mois ou 2 pour trouver l’endroit, lĂ -bas, qui vous plaira vraiment (notamment pour l’immobilier et la mĂ©tĂ©o).
  • Partez pour rester : s’expatrier pour “pas longtemps” n’est pas un bon plan, car vous allez faire l’impasse sur pas mal de choses et ça risque de vous gĂącher votre expĂ©rience.
  • En arrivant, ouvrez un compte bancaire portugais, prenez une carte SIM portugaise et prenez des cours de portugais.

Si vous faites tout ça, tout devrait bien se passer ! S’expatrier au Portugal quand on est freelance peut ĂȘtre une expĂ©rience vraiment magnifique.

Le retour en France đŸ‡«đŸ‡·

Comme je vous le disais nous sommes rentrĂ©s en France au bout d’un peu moins de 2 ans. Mieux vaut anticiper et je vous partage un peu comment ça se passe car ça peut faire peur.

Spoiler : au final, ça se passe assez bien !

PremiĂšrement, j’avais anticipĂ© et j’avais recrĂ©Ă© une sociĂ©tĂ© en France avec un expert-comptable. Ainsi, dĂšs le 1er jour du retour j’avais une activitĂ© professionnelle, je pouvais continuer Ă  facturer mes clients avec cette structure.

Pour la sĂ©curitĂ© sociale : si vous rentrez en France et que vous n’avez aucune activitĂ© (ni salariĂ©, ni indĂ©pendant, ni chef d’entreprise) et que vous n’aviez pas pris la CFE, vous aurez 3 mois de carence (donc aucun remboursement pendant 3 mois). Sinon, vous pourrez immĂ©diatement vous rĂ©inscrire Ă  la CPAM et bĂ©nĂ©ficier de la sĂ©curitĂ© sociale française (normal, puisque vous cotisez).

Au niveau des impĂŽts, vous pourrez changer de nouveau votre adresse de correspondance sur le portails des impĂŽts pour mettre votre adresse en France. Vous dĂ©clarerez vraiment votre changement de rĂ©sidence fiscale sur votre prochaine dĂ©claration d’impĂŽts.

Pour tout ce qui est fiscalitĂ©, mieux vaut ĂȘtre conseillĂ© et je vous conseille Me Marc Uzan (avocat fiscaliste).

14 Commentaires
  1. Les impots m’effraient beaucoup, je suis freelance a 1700E par mois, au portugal il me resterait 580e pour vivre en payant la TVA a 25% (mon client ne paiera pas plus que ce qu’il me donne actuellement) + impot progressif (environs 24%) + cotisation sociale de 24%. il me faudrait un CA de 5000e par mois si je veux avoir un revenu de 1700e comme actuellement en france.

    Meme si le portugal a un faible cout de la vie malheureusement il faut etre riche pour vivre la bas, ou etre portugais et deja avoir son domicile malheureusement.

    Apres mes calculs sont peut etre un peu fossĂ© car nous pouvons deduire 15% de charge sur nos courses, docteur, mecanicien etc..dans nos impots, mais cela ne change pas grand chose, il me restera sur 1700e environ 800e a tout cassĂ© 🙁 bon la premiere annĂ©e pas de cotisation social mais la seconde annĂ©e ca tombe alors il faut prevoir !

    Si il y a un freelance avec la meme facturation que mois (1700e par mois) et paie deja ses impot la bas je suis preneur afin d’avoir un cas concret 🙂 merci en tout cas pour cette article !

    • Hello, en effet le Portugal est assez “sĂ©vĂšre” sur les impĂŽts, nĂ©anmoins avec la nouvelle rĂ©forme, on est bien sur l’imposition “classique” portugaise (progressif) mais avec 50% de rĂ©duction d’impĂŽt pendant 4 ans, ce qui est quand mĂȘme avantageux, notamment dans votre situation ! La TVA si vous facturez des entreprises en France vous n’en aurez pas.

  2. Bonjour ! Merci pour ton article trĂšs complet. Pour ma part, je suis e-commerçant avec une boutique en ligne de bijoux qui vend en France et en Europe (entrepĂŽt en France). Je pars vivre Ă  Lisbonne (achat d’un appartement), et je ne sais pas si je dois faire des dĂ©clarations de revenus au Portugal (dĂ©localiser la boĂźte, etc. ; c’est une SASU). Connais-tu des personnes (avocats fiscalistes, etc.) qui pourraient me conseiller ? Merci par avance pour ton aide. Bien Ă  toi, Matthieu.

    • Hello, alors pour ce type de business honnĂȘtement je ne sais pas. Mais pour du conseil je te recommande l’avocat Me Marc UZAN. Tu peux aussi demander Ă  Westoin Bridge qui est le cabinet d’expert comptable portugais avec qui j’ai travaillĂ©.

  3. Salut,
    Super article trùs complet ! 😊
    D’aprĂšs toi, le Portugal reste autant intĂ©ressant fiscalement pour un freelance sans le statut RNH qui n’est plus d’actualitĂ© ?
    Une derniĂšre question : est-il plus intĂ©ressant d’investir dans la location au Portugal ou mieux vaut avoir une SCI en France ?
    A+

    • Hello Dan 🙂 Weston Bridge (cabinet comptable) avait fait une simulation, jusqu’Ă  environ 100.000€ de CA/revenu par an le nouveau systĂšme est plus avantageux, au-dessus ça l’est de moins en moins (progressivement). Donc selon moi ça ne bouleverse pas tout et l’intĂ©rĂȘt pour le Portugal, mĂȘme s’il est moindre, reste inchangĂ©. Mais il ne faut pas y aller seulement pour la fiscalitĂ©, ça n’a jamais Ă©tĂ© non plus un paradis fiscal le Portugal : mĂ©tĂ©o, beautĂ© du pays, coĂ»t de la vie, localisation, facilitĂ© de la langue, sympathie de la population, sĂ©curitĂ© … sont de nombreux avantages comparĂ© Ă  la France.

  4. Merci pour cet article trĂšs complet.
    As-tu une idĂ©e de comment ça peut se passer si on veut s’expatrier au Portugal, mais qu’on a dĂ©jĂ  une sociĂ©tĂ© en Angleterre ?

    • Hello Axel, je pense que Westin Bridge pourra mieux te rĂ©pondre, honnĂȘtement je ne sais pas. Dans mon esprit (pas du tout expert) je pense qu’il serait possible d’ĂȘtre self-employed au Portugal et facturer sa sociĂ©tĂ© au UK, mais est-ce lĂ©gal ? Que ce soit au niveau du UK, de la France (si tu français) et du Portugal, mieux vaut se renseigner aurpsĂš d’un avocat fiscaliste.

  5. Merci beaucoup Guillaume d’avoir pris le temps de partager ton expĂ©rience, des tips et autant d’information. La source la plus prĂ©cieuse d’info se trouve dans l’expĂ©rience de ceux qui ont la gentillesse de la partager !

    Le point qui vous a pousser Ă  rentrer (plus tĂŽt que prĂ©vu) est aussi la plus grande crainte que j’ai par rapport Ă  notre projet d’installation Ă  Lisbonne.
    A savoir le manque des proches (familles, amis…). Je comprends que la proximitĂ© du Portugal avec la France n’a pas Ă©tĂ© un Ă©lĂ©ment suffisant pour commencer ce manque de votre cĂŽtĂ© ?

    Par ailleurs, le cabinet comptable que tu as mentionné parle Français ?

    Merci encore,
    Bien Ă  toi

    • Hello, merci pour ton commentaire 🙂 ! En effet le Portugal est trĂšs proche, mais au final, au quotidien, on sent vraiment exilĂ© de sa famille et de ses amis parce qu’on ne va pas prendre l’avion tous les weekends. Mais ce sentiment dĂ©pendra vraiment de chacun, c’est pour ça qu’Ă  mon avis il faut tester avant de s’engager Ă  100%. Pour le cabinet comptable Weston Bridge, ils ne parlent pas français, mais anglais parfaitement !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici

Guillaume Guersan
Guillaume Guersan
Passionné de nouvelles technologies et de Marketing Digital, j'ai créé ce blog dans le but de partager mes expériences et découvertes en matiÚre de digital et acquisition de trafic ainsi que ma vie de freelance.
Sur le mĂȘme sujet

Google E-E-A-T : l’importance de l’expertise, de l’autoritĂ© et de la fiabilitĂ© en SEO 😎

DĂ©cryptons ensemble le principe fondamental de l’E-E-A-T et voyons comment l’intĂ©grer dans votre stratĂ©gie SEO. 🚀Vous le savez, le monde du rĂ©fĂ©rencement naturel Ă©volue...

L’impact de l’IA sur votre stratĂ©gie SEO đŸ€–

Bonjour Ă  tous ! Il est temps d’explorer un sujet incontournable pour toute personne impliquĂ©e dans le marketing digital : l'impact de l'intelligence artificielle...

Intention de recherche et SEO : les secrets d’un bon contenu 🚀

Le résuméL'intention de recherche est la clé pour un contenu web qui cartonne ! En saisissant ce que recherchent vos visiteurs, vous créez des...

JungleUp : la plateforme pour acheter, vendre et Ă©changer des backlinks

Le résuméJungleUp est une nouvelle plateforme de netlinking gratuite proposant 2 systÚmes pour obtenir des backlinks : des échanges gratuits entre éditeurs et un...

Les 7 meilleures agences UGC de France en 2024

Le résuméLes vidéos UGC sont le format phare des campagnes publicitaires que je lance sur Meta Ads depuis quelques mois. Le coût de la...

Skoatch : l’outil de rĂ©daction IA ultime ?

Le résuméSkoatch est un outil de rédaction IA tout-en-un et ultra complet : rédaction à partir d'une liste de mots clés, création des titres,...