Que vous soyez étudiant, salarié, ou même sans activité, vous avez peut être déjà eu l’idée de vous lancer en Freelance ou en indépendant. En effet, la liberté qu’apporte ce statut en fait rêver plus d’un ! L’activité de Freelance fait un boom depuis quelques années, notamment dans les métiers du Web : Graphiste, Rédacteur / Rédactrice, Vidéo, Réseaux Sociaux, Référencement Naturel, Google Adwords, 3D, Développement informatique, Maintenance informatique, Conseil / Consulting, Formation, etc … Voyons rapidement pour quelles raisons vous devriez devenir Freelance / Indépendant.


Pourquoi devenir Freelance / Indépendant : La liberté !

En effet, être indépendant / Freelance permet 2 grands avantages : La mobilité et la flexibilité des horaires. Puisque vous gérez votre propre entreprise, vous pouvez bougez quand vous le souhaitez ! Beaucoup de Freelance voyagent, une vie de rêve : un jour vous travaillez à Paris, le lendemain à Londres. Il existe aujourd’hui des espaces de Coworking dans toutes les grandes villes, on peut donc travailler efficacement de n’importe où.

Les horaires de bureaux ne sont pas pour tout le monde. Être Freelance, c’est travailler aux horaires qu’on souhaite et donc un maximum de productivité. Pourquoi ? Parce que travailler 7 heures par jour, de 8h à 17h n’a jamais permis à qui que ce soit d’être hyper productif, d’ailleurs les entreprises constatent de plus en plus qu’elles subissent le présentéisme.

Par exemple, beaucoup de salariés restent tard le soir au bureau, juste pour montrer qu’ils sont là, qu’ils travaillent, alors qu’ils traînent sur Facebook et partent en pause café toutes les 30 minutes. Evidemment ça n’a pas de sens, c’est très Français. Ce sont les entreprises qui veulent ça. Pourtant, si quelqu’un est capable de faire un travail en 2h, et qu’une autre ne peut le faire qu’en 4h, la première personne, vraisemblablement plus efficace ou plus compétente devrait partir plus tôt … mais c’est mal vu !

Quand on est Freelance, on gère ses horaires : Si on veut gagner plus, on travaille plus longtemps, si on veut vite aller se reposer, on travaille plus vite … Encore mieux, certaines personnes peuvent vouloir travailler 2h le matin, puis prendre une pause, puis travailler 3h l’après midi, et enfin 1h30 le soir après 20h. Aucune activité salarié (ou presque) ne permet une telle flexibilité !

Pourquoi devenir Freelance / Indépendant : Pour acquérir de nouvelles compétences et les démontrer

Certaines personnes se lancent en Freelance / Indépendant pour une raison que j’aime beaucoup : Acquérir de nouvelles compétences et le démontrer. Il s’agit par exemple, lors d’une période de chômage, de ne pas rester inactif, d’apprendre de nouvelles compétences en autodidacte ou via des formations, et de les démontrer (via un portfolio par exemple).

En effet les métiers changent, et quand on perd son emploi (ou qu’on en a marre), une reconversion peut s’imposer. Pôle Emploi propose des formations, mais ça n’est pas si évident d’en obtenir. Il faut donc prendre le taureau par les cornes. Une activité de Freelance temporaire peut tout changer ! Un recruteur recevant une personne qui a trouvé la motivation d’apprendre de nouvelles compétences et qui est capable de les démontrer, ça donne envie vous ne trouvez pas ?

Dans tous les cas, ça ne coûte rien : le statut d’auto-entrepreneur est très avantageux et facile d’accès. De plus, ça peut vous permettre d’arrondir vos fins de mois.

Alors, si vous avez envie de vous convertir dans le Marketing, le graphisme, ou la vidéo, pourquoi ne pas tenter ?

Devenir indépendant pour s’épanouir, être son propre boss

Ca, ce n’est pas forcément une bonne raison, en tout cas, pas la plus rationnelle. Mais c’est la motivation principale des gens qui se lancent en indépendant : DEVENIR SON PROPRE BOSS ! Pour certaines personnes, avoir un chef, recevoir des ordres, devoir se justifier, c’est pénible.

Je peux le comprendre, cela dépend bien entendu des entreprises, mais ce que Steve Jobs disait : « Cela ne fait aucun sens d’embaucher des gens intelligents puis de leur dire ce qu’ils doivent faire. Nous enrôlons des gens intelligents afin qu’ils nous disent ce que nous devons faire » n’est (malheureusement) pas vrai dans beaucoup d’entreprises.

De plus, être son propre patron, c’est prendre des responsabilités, des décisions, faire des erreurs, en subir pleinement les conséquences. C’est aussi des victoires, beaucoup plus appréciables puisque les bénéfices (financier, émotionnels, etc) sont 100% pour soi ! Travailler pour la réussite d’un autre, d’un patron peut se traduire par des regrets à la fin de sa carrière. Dans tous les cas, c’est un apprentissage exceptionnel !

Quelques chiffres sur les indépendants / Freelance

J’aime beaucoup présenter quelques chiffres dans mes articles, des études qui permettent de chiffrer ce qu’on raconte … Bref, j’ai trouvé 2 études intéressantes à vous présenter :

La première, une étude américaine sur les motivations des gens à devenir leur propre patron :

motivation-devenir-independantComme vous pouvez le voir, les 3 motivations principales sont : La liberté de travailler où et quand on le souhaite,  arrive ensuite l’envie de devenir son propre patron, et enfin, de pouvoir exercer une activité pour laquelle on est passionné. Si vous vous retrouvez parmi ces motivations, il est peut être temps de se poser la question !

Une autre étude de Hopwork (plateforme de Freelance) et Ouishare (collectif de Freelances) est très intéressante. On y retrouve quelques chiffres assez révélateurs :

  • Les Freelances travaillent en moyenne 3,5 jours chez eux par semaine le reste de la semaine chez leurs clients en dans d’autres endroits (Espaces de coworking, etc)
  • Le désir du travail indépendant est passé de entre 2002 et 2015 de 3% à 14%, comme quoi, le Freelancing attire de plus en plus de personnes, et les gens osent de plus en plus se lancer
  • 31% des Freelances ont choisi de devenir indépendants pour gagner plus. Preuve que le salariat, s’il apporte une certaine sécurité et une stabilité, ne satisfait plus les talents d’aujourd’hui d’un point de vue rémunération.
  • 48% des clients des Freelances sont des Start-Ups et des PME. Cela prouve que les Freelances sont une réponse aux grosses entreprises qui facturent un peu trop les petites entreprises.
  • 53% des Freelances travaillent plus de 40h par semaine. Le Freelancing n’est donc pas de tout repos, mais au moins, ces heures travaillées le sont pour soi et rapportent donc directement au Freelance.
  • 91% des Freelances déclarent ne pas souhaiter revenir au salariat. Cela montre qu’après avoir goûté aux avantages du Freelancing, il semble quasiment impossible de revenir à activité salariée.

Voilà, je ne vais pas mettre tous les chiffres, vous pouvez consulter l’étude en cliquant ici.

Témoignage de Freelance

Pour terminer cet article, j’ai voulu interviewer un Freelance qui se trouve être un de mes meilleurs amis (je ne ferais pas de jaloux) : Charles-Edward. lui et moi nous sommes connus au Lycée, je dois bien l’admettre, nous n’étions pas dans les premiers de la classe (ou alors les premiers à faire des conneries, ne le nions pas). Aujourd’hui, Charles-Edward voyage beaucoup et bosse en tant que Freelance en webmarketing.

Cette activité qu’il peut pratiquer de n’importe où, du moment qu’il a un accès internet, lui permet de réaliser ses rêves et ça c’est une très belle histoire ! Bref, je lui laisse la parole.

1. Salut Charles-Edward, pourrais-tu te présenter brièvement, et nous dire quel était ton parcours avant de devenir Freelance ?

Salut Guillaume ! J’ai eu un parcours assez semblable à pas mal de personnes malheureusement, c’est à dire qu’après avoir passé mon Bac Pro (Systèmes Electroniques Numériques), je ne savais pas quel métier j’avais envie d’exercer jusqu’à la fin de ma vie.

J’ai donc commencé par l’université en essayant la section de Math / Informatique, puis la Fac de droit et j’ai terminé en sociologie. J’ai ensuite enchaîné les petits boulots, accueil en hôtellerie, Employé Polyvalent à Mac Donald et Subway, Accueil et maintenance en cybercafé, Télévente, Téléconseil, … avant de me retrouver freelance presque du jour au lendemain.

2. Pourquoi as-tu décider de te lancer en tant que Freelance, quelles ont-été tes motivations ?

Au début, c’était seulement parce que je ne savais plus vers où me diriger et ayant de gros problèmes avec l’autorité, l’idée d’être mon propre patron ne m’a pas déplu (même si je n’avais aucune idée de quoi faire). Le secteur du web m’apparut le plus intéressant et j’ai commencé sans vraiment savoir dans quoi je me lançais.

3. Maintenant que tu as un peu de recul, pourrais-tu nous dire quels sont les avantages du Freelancing comparé au salariat ?

Il y en a pour moi 3 principaux. Clairement, le plus gros avantage est la liberté d’action. La possibilité d’arranger son emploi du temps et d’y inclure plus facilement autre chose que son travail tout au long de la semaine est véritablement un point fort.

Ensuite, le respect qui en découle est une motivation supplémentaire, contrairement au statut d’employé où l’ont trime bien souvent des sautes d’humeurs de nos supérieurs, être freelance permet de se voir sur un pied d’égalité avec ses clients et collaborateur, c’est bien plus agréable.

Et bien entendu, le dernier point est d’avoir la possibilité de vendre ses capacités et non son temps.

4. Si tu discutais maintenant avec quelqu’un qui hésiterait à quitter son boulot pour devenir Freelance, que lui dirais-tu ? Quels conseils lui donnerais-tu ?

Si tu ne sais pas où tu vas, que ton travail ne te plait pas, si tu te sens l’âme assez aventurière pour prendre les commandes de ta vie à 100% et pour lui donner la direction que tu entends, lance toi sans réfléchir.

Le statut d’auto-entrepreneur est accessible à toutes et tous et n’engage à rien : tu ne paies que si tu gagnes de l’argent et pour en bénéficier, seuls quelques clics en ligne suffisent et ce statut est légalement cumulable avec un poste d’employé.

Si tu as moins de 26 ans, profite de l’ACCRE. Tu ne paieras quasiment aucune charge sur tes revenus les premières années ! Et surtout, accroche toi. Les premiers mois sont assez difficile et on passe plus de temps à mettre en place des actions sans avoir de retour sur investissement au début mais le jeu en vaut la chandelle.


Et vous : hésitez-vous à vous lancer en Freelance ? Vous êtes-vous déjà lancé ? N’hésitez pas à partager votre expérience, poser vos questions ou remarques en commentaires ! N’hésitez pas non plus à lire mon article sur Comment devenir Freelance ?

Pourquoi devenir Freelance / Indépendant ?
5 (100%) 6 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here