Hello les Freelance ! Vous le savez, si vous avez lu mon article : J’ai testé Shine : La néo-banque pour les Freelance, la question du compte bancaire me concerne depuis pas mal de temps. Shine est arrivé avec une promesse alléchante : un compte bancaire gratuit avec des fonctionnalité pour l’administratif : gestion des devis et factures. Mais j’ai rapidement laissé tombé Shine car gérer les factures et les devis sur une application mobile : non merci ! J’ai donc choisis Freebe pour gérer ma comptabilité et mon administratifs (devis, factures, déclaration de CA). En parallèle, j’ai aussi décidé de changer de banque, pour une banque dédiée aux Freelance et accessible sur mobile et Desktop : Qonto. je vais vous présenter mon retour d’expérience.

Présentation de la néo-banque : Qonto

Qonto est une Fintech française de la catégorie des néo-banques. Mais qu’est ce qu’une Fintech ? Une Fintech signifie Technologie financière et est une nouvelle industrie qui utilise la technologie pour améliorer les activités financières.

Qonto est donc une néo-banque (« nouvelle banque ») : innovante et 100% digitale, sans agence et dédié aux entrepreneurs, Freelance et petites entreprise. Aujourd’hui, Qonto c’est plus de 50 000 entreprises clientes et une équipe de 150 personnes !

Qonto fut créé en avril 2016 par Alexandre Prot et Steve Anavi, des entrepreneurs plein de talent !

Qonto propose des services bancaires selon le statut de ses clients, par exemple, pour un Freelance, compte bancaire est à 9€ / mois.

Toute l’inscription se fait en ligne, en quelques minutes, très facilement.

Soyons franc, une banque reste une banque, Qonto propose une carte bancaire Master Card, un RIB français, permet d’encaisser par virement ses missions puis de les transférer sur son compte personnel (le salaire quoi).

Les avantages de Qonto par rapport à Shine selon moi :

  • la possibilité d’encaisser des chèque, ce qui manquait cruellement à Shine ;
  • une version accessible via ordinateur (par navigateur), la version Desktop manque cruellement à Shine ;
  • la possibilité d’évoluer. Être en micro-entreprise, pour un Freelance, c’est pratique, mais on peut rapidement avoir besoin de passer en SASU, de faire un dépôt de capital et Qonto le permet. Qonto permet de penser à long terme.

Qonto a réalisé un beau tableau comparatif de son offre par rapport aux autres banques en ligne ici.

> Vous voulez gagner 10€ en ouvrant votre compte chez Qonto ? Cliquez ici, je gagnerai également 10€ 🙂 ! <

Freelance / indépendant micro-entrepreneur : les obligations concernant le compte bancaire

La fluidité du statut de micro-entrepreneur facilite la tâche aux créateurs d’entreprises. Ce statut brise toutes les difficultés relatives aux procédures administratives et simplifie la vie aux entrepreneurs. Cependant, la loi impose à tout travailleur indépendant la création d’un compte professionnel.

Ce compte aide l’entrepreneur dans la gestion de sa trésorerie. Est-il obligatoire pour un micro-entrepreneur de créer un compte bancaire ? A travers cet article, vous en saurez plus sur les obligations de création de compte bancaire pour un micro-entrepreneur.

Le compte bancaire dédié

Le compte bancaire dédié est un compte personnel ou simple que l’auto-entrepreneur dédie à son activité. Mieux, il n’est pas extraordinaire. Il est aussi simple et ne se différencie pas d’un compte personnel. C’est le même type en effet sauf qu’à la différence de l’autre, celui-ci est réservé à vos activités.

Cette alternative vous permet de scinder vos patrimoines professionnels et personnels. Il sépare les finances personnelles de celles professionnelles sans la création d’un compte professionnel.

Un micro entrepreneur est considéré comme une personne physique. Par ce statut, il peut tout de même maintenir son compte personnel pour l’exercice de ses activités.

Il n’y a vraiment pas une différence entre ses propres fonds et les fonds liés à ses activités. En 2016, la loi oblige le travailleur indépendant à créer un compte dédié à ses activités. Cette réglementation facilite la bonne gestion de la comptabilité. Elle renseigne aussi sur les entrées et les sorties  en matière de dépense.

Elle oblige l’entrepreneur à avoir une nette vision sur l’avancée de ses activités. Autrement dit, l’entrepreneur conserve ses recettes et suit convenablement le développement de son entreprise. Il donne aussi de la crédibilité à l’entrepreneur et favorise ses demandes de prêts dans les institutions financiers.

Cette mise au point lui permet de séparer ses fonds personnels des fonds de l’entreprise. Il faut rappeler qu’un micro entrepreneur n’a pas à sa disposition un capital social. Partant de ce principe, il n’est pas obligé de créer un compte bancaire professionnel lié à ses activités.

Freelance / indépendant micro-entrepreneur : les obligations concernant le compte bancaire

Le compte bancaire spécifique

Le compte bancaire spécifique est un compte professionnel spécialement conçu pour gérer la trésorerie de vos activités.

L’entrepreneur ne doit pas se sentir obligé de créer un compte bancaire professionnel. Il peut toutefois utiliser son compte personnel initial ou ouvrir un deuxième compte spécifique dans sa banque. Par ailleurs, la loi Pacte, précisément dans le deuxième article neutralise cette obligation sous une condition.

La seule condition est que votre chiffre d’affaires ne dépassera pas 5000 euros par an. Tant que vous ne dépassez pas cette limite au cours d’une année, vous êtes libre. Vous pouvez opter pour un compte professionnel ou non.

Quel compte choisir en tant qu’auto-entrepreneur ?

L’ouverture d’un compte bancaire est une étape cruciale pour tout entrepreneur. Il est important de connaitre les avantages et les inconvénients de chaque compte pour un meilleur choix.

Les banques traditionnelles

L’ouverture de ce genre de compte revient chère y compris les frais annexes. Il est donc le plus indiqué aux entreprises établies ou celles qui ont un business très solide. En optant pour cette banque, vous aurez aussi besoin d’un conseiller qui sera à votre service personnel. Cette option sera pesante pour un auto-entrepreneur.

Les banques en ligne

Les banques en ligne simplifient la vie aux entrepreneurs. La recherche permanente de comptes de la part des auto-entrepreneurs a encouragé ce type de banque.

Contrairement  aux banques traditionnelles, la banque en ligne est moins chère et très pratique.

Son processus est très fluide et facilite énormément la tâche aux auto-entrepreneurs. L’idée de cette banque est géniale et suscite l’intérêt de plusieurs auto-entrepreneurs.

Les néobanques

Elles sont les dernières nées sur le marché. Très fiables et pratiques, elles sont d’une très grande facilité d’utilisation. Elles rayonnent parmi tant de banques et murissent des idées innovantes. Elles ne proposent pas des services sur le plan de la gestion des chèques.

Mais, elles offrent un service de qualité à travers les différents relevés des transactions. L’ouverture de ce type de compte est très simple et rapide. En un clic, depuis une application mobile, vous pouvez le faire. Elles éliminent toutes les tracasseries et proposent des services très utiles, appropriés et rapides.

Bon nombre d’auto-entrepreneurs sont impressionnés par cette méthodologie, et n’hésitent d’ailleurs pas à s’y adonner. De plus, il en existe une multitude sur le marché pour vous accompagner.

Un micro-entrepreneur est libre d’opter pour l’ouverture d’un compte professionnel ou non. Il a la possibilité d’opter pour le compte bancaire de son choix selon ses entendements.

> Vous voulez gagner 10€ en ouvrant votre compte chez Qonto ? Cliquez ici, je gagnerai également 10€ 🙂 ! <

Freelance / indépendant micro-entrepreneur : les obligations concernant la comptabilité

Le statut du micro-entrepreneur est très léger et fluide. Il n’engendre pas des charges pesantes ou lourdes. La loi n’impose pas le recours obligatoire d’un expert-comptable à un micro-entrepreneur. Toutefois, vous pouvez décider de confier votre comptabilité à un professionnel. En effet, faire appel aux services d’un expert-comptable sera le choix du Freelance. Que faut-il savoir sur l’obligation relative à la comptabilité d’un auto-entrepreneur. Qu’en est-il réellement ?

La comptabilité d’un micro-entrepreneur

Normalement, la loi n’exige pas à un freelance de recourir obligatoirement à un expert-comptable. Aucun texte ne l’impose. Le freelance n’a pas besoin de tenir des livres comptables encore moins la production des comptes annuels. Un enregistrement régulier et constant sur ses recettes est plutôt conseillé. Il faut rappeler que cet enregistrement ne doit pas être modifiable. Le freelance peut faire des factures à ses clients à chaque prestation.

Cependant, l’entrepreneur peut choisir de confier sa comptabilité à un professionnel. Il faut signaler qu’il doit mettre l’accent sur l’expertise du comptable. Force est de constater que les comptables indépendants ne sont pas recommandés. Au-delà de tout, sachez que les obligations d’un expert-comptable ne lui sont pas indispensables. Tout simplement, ce n’est pas nécessaire.

Qonto Quel compte choisir en tant qu’auto-entrepreneur ?

Quelles sont les obligations comptables du micro-entrepreneur ?

La comptabilité du micro-entrepreneur n’est pas lourde. Elle est très simple et facile à gérer. La maitrise de certains rouages est tout de même nécessaire. Il est important pour un micro-entrepreneur de connaitre les différentes obligations comptables.

Les livres de recettes

Un livre de recette à jour est indispensable pour le freelance. Ce livre lui permet d’ordonner et d’organiser méthodiquement les recettes. Les enregistrements doivent comporter ces différents points ci-après :

  • La date de l’encaissement de la recette ;
  • Le nom du client ;
  • La référence au document justificatif qui doit soutenir normalement l’enregistrement ;
  • Le mode de règlement utilisé par le client ;
  • Le montant de la recette ;
  • L’origine de la recette.

Une recette de moins de 80 euros peut s’enregistrer facilement en fin de journée. Pour la tenue du livre de recette, plusieurs options sont envisageables.

Le micro-entrepreneur a la possibilité de télécharger les modèles officiels que l’administration met à sa disposition. De plus, il a la possibilité d’acheter des documents comptables sur le marché en version papier. Plus loin, il peut opter pour un logiciel comptable exclusivement réservé aux micro-entrepreneurs.

Le registre des achats

Il est fondamental pour un freelance de mettre à jour son registre des achats.  S’il propose des services ou produits, il  lui est impératif de mettre régulièrement à jour son registre.

Il doit conserver les enregistrements et s’abstenir de les modifier. Tous les achats payés et les sous encaissés doivent être enregistrés. Chaque enregistrement doit comporter les éléments ci-après :

  • Le nom du fournisseur ;
  • La date de paiement de l’achat ;
  • Le montant de l’achat ;
  • La nature de l’achat ;
  • La référence du document ;
  • Le mode de règlement utilisé pour régler le fournisseur.

Par ailleurs, pour la bonne tenue de son registre des achats, le freelance a plusieurs possibilités. Il peut télécharger des exemplaires de documents comptables sous version papier que propose souvent l’administration.

Aussi, pour se perfectionner, il a la possibilité d’acheter sur le marché des documents comptables en version papier. Enfin, un logiciel est aussi disponible pour l’accompagner dans sa bonne gestion.

Les justificatifs des différents enregistrements

Chaque enregistrement doit être appuyé par une preuve afin d’orienter et d’éclairer. Le livre des recettes d’un micro-entrepreneur doit être clair et concis.

Les références sont indispensables pour une bonne classification des pièces. D’abord, il faut rappeler que les pièces justificatives ne sont rien d’autres que les recettes et les achats.

Les factures

Il est autorisé au freelance de délivrer des factures à ses clients. Chaque vente ou prestation doit être couronnée de facture. Pour la facturation, il se doit de respecter certaines normes.

Il faut rappeler que le micro-entrepreneur n’est pas soumis au TVA. Ceci étant, toutes les factures doivent notifier que le TVA est non applicable sur chaque vente.

A quel moment un freelance doit solliciter les services d’un expert-comptable ?

Avec son régime de micro-entrepreneur, le freelance n’est pas dans l’obligation de recourir à un expert-comptable. Toutefois, il serait judicieux pour lui de se munir des outils efficaces pour la bonne gestion de sa comptabilité.

Un freelance n’a pas l’obligation de solliciter les services d’un expert-comptable. Aucune loi n’est instaurée à cet effet. Il est plutôt préférable au micro-entrepreneur de se munir des meilleurs outils pour la bonne gestion de sa comptabilité.

> Vous voulez gagner 10€ en ouvrant votre compte chez Qonto ? Cliquez ici, je gagnerai également 10€ 🙂 ! <

Les alternatives à Qonto

Pas convaincu par Qonto ? Dans ce cas, je peux vous proposer Shine, qui est ce qui se rapproche le plus de Qonto mais qui ne permet pas encore d’encaisser les chèques et ne propose pas de version Desktop. Fut un temps où Shine était gratuit, aujourd’hui le service est facturé 4,90€ aux micro-entrepreneurs, c’xest donc moins cher que Qonto.

Sinon, les banques en ligne comme Boursorama proposent des comptes bancaires gratuits, mais vous devez omettre de préciser qu’il s’agit d’un compte bancaire professionnel (elles n’aiment pas).

Et vous, quelle banque utilisez-vous pour votre activité de Freelance ? Avez-vous essayé Qonto ? En êtes-vous satisfait ?

Passionné de nouvelles technologies et de Webmarketing, j'ai créé ce blog dans le but de partager mes expériences, découvertes et quelques astuces. J'ai 2 activités : Responsable du Marketing Digital pour un éditeur de solutions informatiques et je suis consultant Freelance en Webmarketing (SEO, SEA, SMM, Inbound Marketing, WordPress).

2 Commentaires

  1. Merci pour ton article intéressant. Petite question: tu dis utiliser Freebe pour gérer ta comptabilité et ton administratif. Est-tu satisfait? Est-ce gratuit? Ce matin j’ai commencé à regarder facture.net (proposé par codeur.com). Tu connais? As-tu déjà testé? Si oui qu’en penses-tu?
    En tout cas merci pour le tuyau, ça fait un moment que je cherche ce genre d’infos.
    Magali

    • Hello, alors non Freebe est payant, mais vraiment pas cher, regardes cet article, je propose même un code promo et honnêtement, ce n’est pas cher du tout pour le temps que ça me fait gagner : https://guersanguillaume.com/comment-tenir-comptabilite-micro-entrepreneur/

      Je n’ai jamais testé facture.net, généralement, tout ce qui est gratuit et moins bien maintenu et il y a peu d’évolutions. Perso j’ai préféré payé pour avoir un outil toujours à jour, un support et des évolutions en fonction des remontées clients.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here