Vous n’avez sûrement rien remarqué, mais le 24 août, j’ai migré mon blog chez l’hébergeur WordPress Flywheel. Enfin je dit que « j’ai migré », en vérité je n’ai quasiment rien fait ! Si vous êtes vous aussi un utilisateur de WordPress, vous pouvez avoir rencontré 2 problèmes avec votre hébergeur actuel : la lenteur et les problèmes de sécurité. Mon blog, celui sur lequel vous êtes, était hébergé chez Obambu, un hébergeur mutualisé. J’ai voulu tester autre chose et honnêtement je ne suis pas déçu ! J’ai choisi Flywheel. Je vais rapidement vous expliquer pourquoi et surtout vous présenter cet hébergeur hors du commun.


L’avant Flywheel : l’hébergement mutualisé pour WordPress

Comme je vous le disais, avant de migrer mon site, j’étais chez un hébergeur Français : Obambu. Le gros avantage d’Obambu c’est qu’il n’est pas très cher. Pour des performances comparables à OVH, chez Obambu l’hébergement + le nom de domaine vous coûtent environ 20€ par an. Bref quasiment rien.

Récemment Obambu a lancé des offres d’hébergement dédié. L’offre était très alléchante : 300 Go d’espace disque, 4Go de RAM, 2 vCore et 1 IP dédiée. Le tout dédié pour 50€ par an environ. Bref normalement ça devait être super rapide ! Et en effet au départ j’étais carrément bluffé ! J’ai même fait du multi-site et ça marchait super bien.

Seulement, c’était au début, je devais être l’un des seuls clients sur le nouveau serveur. Au bout de quelques mois j’ai commencé a sérieusement ressentir des ralentissements. Des ralentissements au niveau du Front End pour commencer : le chargement du site et des pages était plus lent qu’avant. Mais c’est surtout dans le Dashboard de WordPress que ça a commencé à m’énerver. Quand j’ajoutais une image par exemple ou que j’actualisais une page … à chaque fois plusieurs secondes d’attentes.

Bref j’en ai eu marre et j’ai cherché une solution de rechange, j’étais prêt à investir dans un bon hébergeur pour enfin être tranquille et surtout améliorer l’expérience utilisateur sur mon site.

Les alternatives à un hébergement mutualisé pour WordPress

Si vous suivez un peu l’actualité WordPress, vous avez dû entendre parler des hébergeurs spécialisés WordPress. Je ne vous parle pas des offres des hébergeurs comme 1and1, OVH, et autres qui proposent des hébergements WordPress qui n’en sont pas réellement (ça reste de l’hébergement mutualisé classique). Je vous parle des véritables hébergeurs WordPress, j’en connaissais 2 : WP Engine (Anglais) et WP Serveur (Français).

Ces hébergeurs spécialisés proposent beaucoup de fonctionnalités intéressantes : ressources vraiment dédiées, sauvegardes automatiques, mises à jours automatiques, certificat SSL gratuit (Let’s Encrypt), multi-site, etc.

Bref sur le papier ça avait l’air très bien. J’ai beaucoup réfléchi et étudié les prix, et honnêtement c’est beaucoup trop cher pour un seul site ! Comptez 348$ à l’année chez WP Engine, et un peu plus de 270€ chez WP Serveur pour un seul site. J’ai voulu un peu négocier avec eux pour avoir une petite promo la première année, mais rien à faire, le mieux que j’ai eu : 10% de remise.

J’étais prêt à mettre de l’argent pour améliorer la rapidité de mon site, mais ces tarifs me semblent vraiment exagérés. Je ne vais pas trop présenter ces hébergeurs puisque je ne vous les conseille pas. Heureusement j’ai trouvé une alternative au rapport qualité / prix plus que convenable : Flywheel.

Présentation de l’hébergeur pour site WordPress Flywheel

A la base, j’ai découvert Flywheel en 2016. En effet Flywheel se positionne sur le marché des Freelance WordPress. En clair, avec Flywheel vous pouvez commencer à développer des sites pour vos clients gratuitement, vous et votre client avez accès au site durant la phase de développement. Une fois que le site peut être mis en ligne, votre client paye l’hébergement et le site passe en mode Live. Bref c’est vraiment super comme fonctionnalité, ça évite de travailler en local ou de faire payer le client avant que le site soit terminé.

Mais je savais que Flywheel proposait également des offres « classiques » d’hébergement dédié WordPress pour un seul site. J’ai voulu voir si Flywheel pouvait être intéressant d’un point de vu personnel, mono-site.

Pourquoi j’ai choisi Flywheel et pas WPServeur ni WP Engine

J’ai choisi Flywheel plutôt que WP Serveur et WP Engine pour plusieurs raisons :

  • La première : J’ai pu réellement tester la qualité de leur service avant même de payer grâce au mode développement. WPServeur met à la disposition de chacun un site de démo publique. Ainsi vous pouvez naviguer dessus, faire des tests GT Metrix ou Pingdom, etc. Et en effet le site était ultra rapide. Seulement, le site était une installation WordPress de base, sans plugin, avec un thème de base de WordPress. Heureusement qu’il était rapide ! Impossible pour moi de savoir si mon site, avec tous mes plugins et mon thème allait réellement être rapide. De plus, j’ai demandé l’avis de plusieurs personnes sur Twitter et tout le monde me disait d’éviter cet hébergeur.
  • Le prix : Flywheel pratique des tarifs beaucoup plus abordables que WP Serveur et WP Engine. J’y reviendrai un peu plus bas.
  • La migration gratuite et automatique : J’ai trouvé ça assez exceptionnel, c’est Flywheel qui s’est chargé de migrer mon site chez eux (le cloner). Je n’ai rien payé, et ils se sont chargés de cloner mon site sur leur serveur ! Je dit automatique mais c’est bel et bien un humain qui s’est chargé de le faire. Leurs concurrents proposent soit d’utiliser un plugin, soit de payer une somme assez conséquente pour se charger de la migration. C’est à partir de là que Flywheel m’a totalement séduit.

En clair, j’ai senti que Flywheel était très sûr de ses forces, que la satisfaction client était vraiment au centre de leur stratégie. Qu’une entreprise soit prête à perdre de l’argent (temps humain pour la migration, mise à disposition de ressources serveur sans obligation d’achat, etc) pour convaincre leurs potentiels clients, j’ai trouvé ça extraordinaire.

Les avantages et fonctionnalités de Flywheel

Que ce soit pour votre propre site personnel ou pour gérer les hébergements WordPress de vos clients si vous êtes Freelance, les fonctionnalités de Flywheel sont plus qu’intéressantes :

  • Hébergement dédié à WordPress, donc des sites web rapides grâce à leur mise en cache serveur.
  • Support technique disponible 24h/24 et 7J/7 pour les urgences.
  • Site de démo gratuit (14 jours). Comme je vous le disais : vous testez avant de payer.
  • Outil collaboratifs : vous pouvez inviter vos collaborateurs ou votre client dans la phase de développement de votre site.
  • Migration de site gratuite et opérée par Flywheel, vous n’avez rien à faire.
  • Transfert des factures à vos clients (paiement en ligne) dès que vous souhaitez mettre le site en mode « Live ».
  • Certificat SSL gratuit avec Let’s Encrypt, disponible en quelques secondes.
  • Sécurité avancée : plus besoin de plugins de sécurité, Flywheel se charge de tout côté serveur !
  • Tous les hébergements sont dédiés (VPS).
  • Possibilité d’upgrader son offre à tout moment.
  • Sauvegarde des sites chaque nuit, et restauration en 1 clic.
  • 12 Data Centers disponibles dans le monde, et beaucoup en Europe (malheureusement pas encore en France).
  • Accès SFTP
  • Mises à jour automatiques de WordPress, des Plugins et des thèmes

Il y a bien d’autres fonctionnalités intéressantes, mais voici les principales qui m’ont convaincu.

Voici un petite vue sur les backups effectués chaque nuit :

backups wordpress flywheel

Comme vous pouvez le voir, vous avez directement un résumé de chaque Backup : la version de WordPress, le nombre d’articles et de pages, le nombre de commentaires, de plugins, etc. En un clic vous pouvez créer un nouveau Backup, et en 1 clic vous pouvez restaurer votre site WordPress !

Dashboard de Flywheel

Voici le Dashboard « avancé » de votre site sur Flywheel :

flywheel dashboard wordpress

Comme vous pouvez le voir : vous pouvez vider le cache, activer le mode développement (le cache est désactivé pour que vous puissiez voir les modifications apportées à votre site instantanément), vous pouvez activer WP_DEBUG, forcer le HTTPS si vous avez installé un certificat SSL et vous pouvez exporter les Logs. Vous pouvez également gérer les mises à jour automatiques. Vous avez le choix, soit tout mettre à jour automatiquement, soit mettre à jour uniquement ce qui est « critique », c’est à dire les mises à jour de sécurité.

Add-Ons de Flywheel

Voici maintenant l’onglet Add-Ons du Dashboard Flywheel de votre site :

add ons flywheel wordpress

Comme vous pouvez le voir, vous pouvez configurer votre certificat SSL. Si vous en avez acheté un, vous pourrez le configurer. Sinon comme je vous le disais, c’est depuis ce panneau que vous allez pouvoir activer votre certificat SSL gratuit (Let’s Encrypt) en quelques secondes (un petit formulaire à remplir), et votre site pourra directement être accessible via HTTPS. Vous pouvez également activer le CDN qui coûte 10$ / mois. Je ne l’ai pas encore fait car mes lecteurs sont surtout en Europe et que leurs serveurs sont déjà très rapides. Vous pouvez également activer un réseau multisite WordPress.

Vitesse du site WordPress avec Flywheel

Concernant la vitesse, le temps de réponse du serveur a largement été amélioré. Les temps d’affichage des pages ont largement été diminués. Voici un test Pingdom :

vitesse site hebergement wordpress flywheel

Comme vous pouvez le voir : le « Performance Grade » est à A (96), le temps de chargement à 973 ms pour une page de 1,2 Mo, c’est franchement pas mal ! Comme vous le savez, la vitesse du site est un des critères de Google pour ses classements sur son moteur de recherche. Flywheel sera donc un allié de poids dans votre stratégie de référencement naturel.

Je vais m’arrêter ici, il y a d’autres choses à découvrir mais j’y reviendrai plus tard.

Tarifs de Flywheel

Venons-en au prix de Flywheel. Comme je vous le disais, c’est l’un des arguments qui m’a convaincu comparé à WPServeur et WPEngine. Chez Flywheel, vous avez 2 types d’offres : les offres « Single Site », pour héberger un seul site WordPress donc, et les offres « Bulk », pour héberger plusieurs WordPpress. Je vais commencer par vous présenter les offres multi-sites :

tarifs flywheel hebergement wordpress

Comme vous pouvez le voir, vous avez 2 offres qui devraient suffirent à la plupart des Freelance. Soit 10 sites WordPress, soit 30 sites. L’offre à 10 sites est intéressante : 1100$ par an, soit environ 92$ (75€) par mois, soit  7,5€ / mois / site WordPress ce qui est très correcte !

Voici maintenant les offres mono-site :

prix flywheel hebergement wordpress

J’ai personnellement pris l’offre Tiny qui pour le moment devrait me suffire. Elle est à 165$ / an ce qui encore une fois est très correcte en comparaison avec WP Serveur et WP Engine.

Bref, vous l’aurez compris, Flywheel est pour moi le meilleur hébergeur dédié à WordPress sur le marché pour plusieurs raisons :

  • Approche commerciale très sympathique (migration gratuite, tests gratuits).
  • Sécurité optimale de votre site WordPress.
  • Hébergement ultra-rapide.
  • Backups et mises à jour automatiques.
  • Certificat SSL gratuit et simple à mettre en place.
  • Tarifs très abordables comparé à la concurrence
  • Service support très disponible. J’ai eu à les contacter pour active rle cache WordPress, dans les 5 min j’avais une réponse par mail et c’était fait !

Vous souhaitez tester Flywheel ? Je vais vous donner un petit cadeau 🙂 !

Petit cadeau si vous souhaitez passer chez Flywheel

Je ne sais pas si comme moi vous avez le réflexe de chercher des codes promos avant de payer sur une boutique en ligne. Mais je vais vous éviter une longue recherche. En effet j’ai trouvé un code promo qui donne droit à 33% de réductions. En tout, j’ai donc payé mon hébergement Flywheel 105,75€ l’année ! Le calcul est simple : l’hébergement à l’année était à 165$, avec le code promo le prix est descendu à 120,60$, et la conversion Dollar USD -> Euro a donc donné le prix définitif de 105,75€, soit environ 165€ de moins que WP Serveur (270€ / an). Qui dit mieux ?

Voici le code : WPKubeFly. Alors n’attendez-plus et rendez-vous sur le site de Flywheel pour découvrir toutes leurs offres et fonctionnalités.

J’ai migré mon site WordPress chez Flywheel, voici pourquoi !
5 (100%) 14 votes

23 Commentaires

  1. Super article Guillaume.

    Parcontre, regardes du côté de Digital Océan et tu va voir que les prix sont vraiment très bas, mais c’est de la VM dédiée.

    Il existe cependant un template prêt à l’emploi pour WordPress.

    • Salut Claire, j’ai tendance à me méfier des prix bas, le parfait exemple d’actualité est OVH, des tarifs relativement bas sur les hébergements mutualisés, les VPS, etc, et ça plante. Pour le petit site d’association ou blog personnel, pourquoi pas, mais pour des projets sérieux je préfère payer 150€ par an et ne me soucier de rien : ni la sécurité, ni les sauvegardes, ni les solutions de Backups.

  2. Bonjour Guillaume,

    Article très intéressant, car j’hésite également entre les 2 fournisseurs.
    Qu’est ce qui se passe tant que le site n’est pas en live? Est-ce qu’il y a une page d’accueil ou alors c’est comme si on était connecté en local sur leur serveur?
    Enfin, est-ce que l’option clône de WPserveur n’agit pas de la même manière, avec la possibilité de travailler sur le site avant de le mettre en production?

    • Bonjour Juan, tant que le site n’est pas en Live, il est visible en ligne mais protégé par un mot de passe, donc seul vous pouvez le voir. Flywheel génère une URL temporaire. Globalement oui l’option clone de WPServeur est un peu équivalente, mais avec Flywheel, c’est eux qui se chargent de tout, vous êtes donc certain que tout va fonctionner (car parfois cloner un WordPress génère des bugs).

  3. Merci Guillaume.

    A noter qu’il faut à présent prendre l’offre Personal pour pouvoir bénéficier du mode live, l’offre Tiny ne la propose plus. On est donc plus cher qu’avec WPserveur…mais avec plus d’options tout de même.

    • Bonjour Juan, je suis étonné, le mode Live est natif sur toutes les offres, cela permet de tester le site avant de payer, c’est bien de cela qu’on parle ? Cela signifie que Flywheel vous oblige à payer pour pouvoir installer WordPress ?

  4. Bonjour Guillaume,
    serai t’il possible d’avoir votre avis sur l’hébergement sur wordpress.com? Je veux créer un site internet pour ma webradio mais le choix de l’hébergement me perturbe beaucoup. Avec toutes les offres qui existe l’on ne sait plus ou donner de la tete.

    Merci d’avance.

    • Bonjour, je trouve leur hébergement plutôt correcte, par contre je trouve qu’il y a beaucoup de limitations avec les sites créés avec WordPress.com

  5. Bonjour
    Merci pour cet excellent article.
    Flywheel est en anglais. N’est ce pas un handicap pour quelqu’un qui ne parle pas la langue ?
    Ensuite, la migration comprend t elle aussi celle du nom de domaine ?
    Merci pour votre éclairage
    JeanPhi

    • Bonjour, honnêtement c’est de l’anglais très basique et vous pouvez utiliser la fonctionnalité « traduire » de Google Chrome par exemple. La migration ne comprend pas le nom de domaine et vous ne pouvez pas gérer les noms de domaines sur Flywheel, vous devez donc le laisser chez votre registrar (OVH par exemple) et faire point votre domaine vers l’IP de Flywheel, tout est expliqué dans le backoffice.

  6. Bonjour Guillaume,
    Je découvre aujourd’hui Flywheel et j’ai un premier site à faire en e-commerce. On m’avait conseillé MAMP pour travailler en local et je connaissais la manipulation à faire avec Duplicator pour l’exportation, par contre je ne savais pas comment présenter mon travail au fur et à mesure, donc Flywhell me paraît idéal.
    MA QUESTION :
    Est-il possible de migrer notre site construit en local sur Flywheel vers un autre hébergeur ? Si oui, comment ?
    Mon client a déjà son propre hébergeur (environ 20 euros/an) et ça m’étonnerait qu’il veuille bien investir davantage 😉

    • Bonjour ! Alors pour travailler en local en effet Local by Flywheel est vraiment top ! Et normalement oui tu peux récupérer les fichiers et la base de données pour la migrer vers n’importe quel hébergeur. Néanmoins, je comprends que ton client préfère un hébergeur à 20€/an, mais ce n’est un service à lui rendre, surtout si c’est un ecommerce.

      S’il part du principe que son projet peut ne pas marcher, il est logique qu’il ne veuille pas prendre trop de risque financier. Cependant, je ne donne pas cher d’un projet qui part déjà perdant. Ensuite, niveau SEO, un hébergeur performant rendra de grands services.

      Pour terminer, Flywheel permet également de pousser automatiquement les MàJ importantes du core WP et fais un backup du site tous les jours, un énorme atout de sécurité (surtout qu’on peut restaurer le site en 1 clic). Bien sûr on peut faire ça, mais cela nécessite d’autres outils gratuits ou payants, qui nécessitent du temps pour la configuration … et le temps c’est de l’argent 🙂 !

    • Oui en effet, SiteGround est également intéressant. Je n’ai jamais testé leur offre, mais j’ai vu que c’était 23.95€ HT par mois pour l’équivalant de Flywheel, je trouve ça un peu cher.

  7. Ca me fait toujours un peu « rire » d’utiliser le terme d’hébergeur ; car finalement getflywheel.com n’est pas un hébergeur en soit puisqu’il est lui meme hébergé par Cloudflare. Donc il ne maitrise pas lui meme l’infrastructure. D’autre part c’est hébergé aux US donc pas conforme au RGPD

    • Cela ne me fait pas rire mais tu as raison les données sont hébergées chez un professionnel du stockage, ce qui est rassurant. Ensuite, je pense que c’est plus simple pour tout le monde de parler d’hébergeur, puisque tu choisirais Flywheel plutôt qu’OVH, sinon comment appellerais tu ça ? Par contre on a le choix entre plusieurs Data Center en Europe donc pas de souci RGPD. Mieux encore, Flywheel va passer sur une infrastructure Google Cloud beaucoup plus performante 🙂 !

  8. Bonjour,
    je ne suis pas parvenue à installer flywheel sur windows 10. Il est indiqué qu’il manque une configuration dans le BIOS (je ne sais pas ce que c’est). Vous dites qu’on a le choix avec flywheel entre plusieurs datas center en europe, qui détermine cela ? dans un autre article, voici qui demande explication :  » je note que tu n’indiques pas que les préfixes des tables wp_ ne sont pas sécurisés lors de l’installation, pour moi c’est critique. Ça n’enlève rien à l’ergonomie et je me sers de LbF tous les jours » : qu’est-ce que LbF et surtout comment procéder pour la sécurisation ? (pratique). Merci de votre réponse. Emy

    • Bonjour, je crois que Local by Flywheel est uniquement compatible Mac. Ensuite pour l’hébergement web, c’est vous qui définissez sur quel datacenter vous souhaitez héberger votre site internet WordPress. Ensuite, toute la partie sécurité est gérée par l’équipe Flywheel donc pas la peine de se prendre la tête avec les question de sécurité. Un préfixe est automatiquement généré à l’installation, ce n’est dont plus le « wp_ » habituel. LbF = Local by Flywheel, le logiciel qui permet de créer des sites WordPress en local, sur son Mac. Mais il ne faut pas confondre Local by Flywheel et leur hébergement dédié WordPress.

  9. Bonjour,
    j’ai pu installer Local by Flywheel : la version gratuite ne permet pas le Blueprint. Il s’avère que pour installer WP il est demandé le nom (adresse mail) et mot de passe WordPress. Où est-ce que je le trouve ? faut-il en créer un à partir de zéro ou faut-il s’inscrire sur Flywheel pour avoir mdp de WordPress ? Au fait, j’ai pu aller dans le BIOS : c’est OK maintenant. Une autre question : faut-il avoir son nom de domaine final pour travailler en local ? si non, quand le change-t-on ?
    Avez-vous exporté des sites faits sur LbF sur d’autres hébergeurs que le leur ? Merci de votre réponse.

    • Bonjour, alors c’est un peu normal que le blueprint ne fonctionne pas avec LbF, au final le fait de créer un site sur LbF équivaut à un blueprint, en tout cas vous pouvez vous en servir comme tel 🙂

      Pour WP normalement c’est vous qui définissez l’utilisateur principal, donc ça va vous demander une adresse email et un mot de passe.

      Pour travailler en local un nom de domaine n’est pas nécessaire et c’est même inutile. Une fois que vous aurez terminé votre site en local, il vous faudra prendre un hébergement et un nom de domaine (chez OVH ou 1and1 par exemple) et importer les fichiers de votre WordPress ainsi que la base de données. C’est un petit peu technique mais rien d’insurmontable. Néanmoins personnellement j’utilise Flywheel comme hébergeur donc c’est plus simple, je vous conseille de faire la même chose 🙂 !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here